Etape en cours de chargement... Veuillez patienter.

Dinant (Histoire d’un fleuve)

La vallée de la Meuse mène le visiteur sur une terre riche de son patrimoine et de son histoire. Avec l'avènement des cités comme Dinant ou Bouvignes, le fleuve constitue une zone de rayonnement culturel et un territoire convoité. Ses versants se ponctuent de superbes affleurements qui dévoilent ici et là des forteresses qui imposaient leur autorité en exerçant la surveillance sur le trafic fluvial.


A

Dinant

Dinant : la citadelle

Du château fort érigé par le Prince Evêque de Liège au XIIe siècle il ne reste rien. De nos jours trône la forteresse, dessinée par Vauban. Sa visite vous plonge dans l'histoire, militaire, quand la Belgique était dominée par la Hollande et la maison d'Orange. 80 ans plus tard, le royaume de Belgique défendra son territoire, dans les tranchées de l'Yser, au nord du Pays, seul bout de terre encore inoccupé par l'Allemagne. La reconstitution d'un de ces boyaux de la mort dans le fort dinantais vous réserve bien des surprises...

En savoir plus

B

Dinant

Fille de Meuse

Fille de Meuse comme Liège, Dinant lia sa destinée avec la cité princière, pour le meilleur et pour le pire... Au Moyen Âge, la cité est d'une prospérité insolente : on y organise une foire annuelle, des marchés s'établissent, on martèle le laiton. Cette prospérité est stoppée net un jour de 1466... L'ennemi héréditaire des Liégeois, Charles le Téméraire, met la ville à feu et à sang. Dinant ne s'en remettra jamais. Les artisans survivants se réfugient à Liège et à Mézières : ces exilés participeront à la prospérité de la ville française. Dinant souffrira encore sous la pression allemande en 1914 et verra le passage d’une partie des armées alliées parties repousser l’envahisseur lors de la Bataille des Ardennes à l’hiver 1944.  Par la suite, la ville accueillera de nombreux touristes venus se détendre en bord de Meuse.

Le saviez-vous ?

Si la cité médiévale a disparu, le coeur et le transept de la collégiale Notre-Dame sont les témoins de l'apogée de Dinant. Le baptistère du XIIe siècle témoigne du travail admirable des tailleurs de pierre de l'époque.

Le saviez-vous ?

Au XVe siècle, la réputation des objets en alliage de Dinant dépasse les frontières. Au Royaume de France, l'artisan d'art martelant la feuille de cuivre se nomme communément « dinandier ». La Maison du Patrimoine Médiéval remet à l'honneur cet artisanat.

C

Dinant

Navigation mosane

Au Moyen Âge, la Meuse est le moyen de transport le plus sûr et le moins coûteux, comparé aux chemins des Ardennes. Les richesses des villes mosanes s'exportaient dans le monde entier et transitaient sur des bateaux à fond plat, présentant un faible tirant d'eau. Leurs profils permettaient l'échouage et pouvait se passer de quais et d'embarcadères. Portés par le courant, ils parcouraient plus de 100 km par jour.

Aujourd'hui le transport de marchandise a laissé la place aux nombreux bateaux de plaisance et de croisières.

D

Dinant

La collégiale Notre-Dame de Dinant

La collégiale Notre-Dame est l'une des plus belles représentations de l'art gothique du XIIIe siècle : la nef s'élève vers le ciel. Détruite lors du sac de la ville par Charles le Téméraire, elle subira plusieurs rénovations les siècles suivants.

En savoir + >

E

Dinant

Dinant - L'abbaye Notre Dame de Leffe

A un jet de pierre de Dinant, dans le vallon de Leffe, se blottit l’Abbaye des Prémontrés. Née en 1121, elle subira le même sort que Dinant en 1466. De cette époque subsiste une fontaine grâce à laquelle les moines fabriquaient de la bière… Une destinée hors du commun pour cette bière qui est de nos jours la bière d’abbaye la plus vendue au monde !

Rencontrer et déguster

La Couque

Une légende fantaisiste rapporte que la couque de Dinant trouve ses origines au XVe siècle, lors du siège de la Ville par Charles le Téméraire (1466). Les dinantais, privés de victuailles et ne disposant que de miel et de farine, imaginèrent d’en faire une pâte et de la cuire. Cette pâte étant très ferme, ils l’imprimèrent dans le négatif des dinanderies et obtinrent ainsi les dessins les plus variés. Plus certainement, la couque semble apparaître au XVIIIe siècle sans que l'on sache avec exactitude les circonstances de sa création. Les moules à couques ont connu une grande variété de sujets témoignant des événements du moment dont on souhaitait 'fixer' le souvenir. La couque de Dinant se compose de miel d’abeilles et de farine de froment. Quand à la couque dite de « RINS », elle se fabrique avec les mêmes produits auxquels on ajoute un supplément de sucre. On l’appelle-t-on couque de Rins car c’est François Rins, pâtissier dinantais, qui eut l’idée d’incorporer du sucre au miel et à la farine spécialité.

F

Dinant

Site d'accueil et d'information touristique

Maison du Tourisme de la Haute Meuse Dinantaise – www.dinant-tourisme.com

 

G

Dinant

Dinant - Les dimanches de Monsieur Sax

En juillet et août, des concerts gratuits de groupes régionaux feront vibrer Dinant au rythme du jazz durant tout l'été.

Au coeur de la ville, le long des boulevards et sur les terrasses des cafés, les passants apprécieront ces festivités conviviales et colorées autour de l'instrument emblématique d'Adolphe Sax.

Petits concerts déambulatoires le long des rives de Meuse dans le centre de Dinant.
Départ place Saint-Nicolas à 14h, arrivée à la maison natale de Monsieur Sax à 17h.
Formation de 5 à 6 musiciens dont obligatoirement un saxophone.
Musique jazz new-Orléans, dixie land.

http://sax.dinant.be

H

Dinant