Les yourtes au bord de la Semoy - Nomadsland Semois

J’ai dormi deux nuits dans une yourte au bord de la Semoy

Le feu de camp est déjà allumé, les lumières éclairent la yourte, j’ai des étoiles plein les yeux !

J’ai dormi deux nuits dans une yourte au bord de la Semoy

Un séjour au Nomadsland Semois

3 jours de déconnexion

Nul besoin de partir loin pour changer de décor ! Ainsi, un vendredi soir, début septembre, nous nous rendons en direction de Haulmé, à 30 minutes de Charleville-Mézières et quelques kilomètres seulement de la frontière belge. Nous allons tester le séjour organisé par Travelbase : Nomadsland Semois ! Ici, cinq yourtes se trouvent au milieu de la forêt ardennaise. D’un côté passe la Semoy, de l’autre la Trans-Semoysienne, une piste cyclable le long de la rivière. Le cadre se prête bien pour un weekend de déconnexion !

Je réserve
mon séjour

L'entrée de Nomadsland Semois

Il fait déjà nuit quand nous arrivons à Haulmé. Charlotte et Jérémy, les deux « rangers » de Nomadsland Semois, nous accueillent et nous montrent le chemin vers notre yourte ! Je suis impatiente de découvrir cela ! Sur le chemin, nous apercevons l'espace détente avec les douches, le bain finlandais et le sauna. Une petite guirlande lumineuse éclaire la forêt, au loin on entend le ruissellement de la rivière.

Nous marchons encore un petit peu, puis elle est là, notre jolie yourte ! Le feu de camp est déjà allumé, les lumières éclairent la yourte, j’ai des étoiles plein les yeux ! C’est parti pour un weekend de déconnexion au milieu de la forêt ! Nous déposons rapidement nos affaires dans la tente, puis nous profitons du feu de camp en buvant une petite bière. Malheureusement, la pluie arrive, le feu s’éteint, donc on se déplace vers la tente commune, qui est tout confort avec ses grands canapés et bons fauteuils.

La yourte éclairée
Le toit de la yourte, aussi joli que le reste de la tente
Le feu dans le poêle

Avant de se coucher, on nous a conseillé d’allumer le poêle dans la yourte, pour éviter qu’il fasse humide. Cédric se lance et allume un petit feu, pendant que je prépare une casserole d’eau pour faire un thé sur le poêle. La tente est toute équipée et super confortable. Peu après avoir allumé le feu, il fait déjà chaud dans la tente et nous sommes bien !

Les gouttes de pluie se font de plus en plus entendre sur la toile de notre tente, le rythme s’accélère, puis se ralentit, comme nous qui nous endormons pour notre première nuit dans la yourte.

Réveil dans la yourte

C’est le chant des petits oiseaux qui nous réveille le lendemain. Un peu de lumière perce le toit de notre yourte. Pendant que Cédric rallume le poêle pour faire un café, je teste les douches. Elles sont bien chaudes et la vue est superbe, avec une ouverture directe sur la forêt. Ça c’est un bon réveil !

 

De retour à la yourte, on prend le petit déjeuner. Nous avions pris l’option avec les repas, du coup matin et soir nous pouvons récupérer notre petit panier repas. Le petit-déjeuner est copieux, l’odeur du café remplit la tente…

Le petit déjeuner est servi
La fumée du pôele et l'arrivée du soleil rendent la yourte un peu mystérieuse

Nous sommes réveillés par les chants des oiseaux

Une séance de yoga dans la tente commune La Trans-Semoysienne, piste cyclable le long de la Semoy

A 11h, une première activité est prévue, il s’agit d’une séance de « Wine Yoga », c’est Charlotte qui organise le cours et ainsi je fais connaissance avec les autres « nomades ». Notre séance se transforme en séance de yoga simple, puisque les participants n’ont pas très envie de déjà boire un verre de vin. Et c’est très bien finalement, c’est un bon réveil dans la nature. On fait quelques exercices simples, et surtout, on profite des bruits de la nature, on s’allonge sur le dos, puis on écoute, les yeux fermés. Une sensation de relaxation profonde, je m’endors presque…

 

Après cette parenthèse détente, je rejoins Cédric qui a commencé à découvrir les environs en longeant la Trans-Semoysienne (piste cyclable le long de la Semoy). Nous marchons jusqu’au village suivant et pendant un moment on s’assoit pour regarder les kayakistes – activité qui est prévue pour l’après-midi !

Packraft

Pendant la « haute saison », l’activité kayak est prévue le dimanche matin (ou le 3e jour du séjour), mais le club de kayak étant fermé, ils proposent désormais l’option « packraft » pour le samedi après-midi. Je suis plutôt contente, depuis le temps que j’ai envie de tester des packrafts ! C’est top ! Le principe du packraft est de porter son kayak (gonflable) sur le dos, et ainsi de combiner une randonnée avec une sortie kayak. En gros, quand l’envie nous prend, on gonfle le bateau et on se met à l’eau.

Tout le groupe participe à l'activité. Une petite explication avant de partir (on est aidés par les adorables enfants d’Aurélie et Julien du blog « Bons Baisers d’Aurélie ») puis nous entamons une petite balade d’environ une heure pour remonter la rivière. Nous sommes accompagnés par Mouss et Chaima, la famille d’Aurélie nous rejoint un peu plus tard. Sous le pont, à Naux, il est temps de préparer le matériel ! Le gonflage du packraft se fait assez vite, je suis surprise de la rapidité. Le trajet est très agréable et accessible pour tous. On peut se laisser flotter tranquillement, les pieds dans l’eau, en profitant du soleil…  

Packraft sur la Semoy
Packraft sur la Semois

Pain, bain, barbecue…

De retour au camping, la prochaine activité nous attend déjà ! Après s’être réchauffés, nous nous lançons tous dans la fabrication d’un petit pain pour le repas du soir. La recette est simple et pendant que la pâte repose, Jérémy allume le feu de camp et tout le groupe s’installe pour prendre l’apéro, l’ambiance est très sympa.

Après la cuisson du pain, il nous reste à tester le bain nordique ! Nous avions réservé un créneau vers 20h, juste avant de préparer le repas du soir pour profiter du bain quand il fait déjà nuit. L’expérience est top. Il n’y a pas un bruit, mise à part le cri d’une chouette au loin, l’eau est chaude… on se détend.

Le pétrissage de la pâte
La cuisson des pains sur le feu de camp

Après une petite douche (c’est une expérience en soi, prendre sa douche dans le noir !) on se rend vers la tente commune ou les autres ont déjà commencé le repas. On prépare notre barbecue, avec des bonnes viandes et des salades gouteuses.

Puis la journée se termine, on est fatigués après toutes ces aventures, puis le silence règne sur le campement.

Le lendemain matin, c’est mon tour de faire le feu pour le café (premier feu de ma vie !!!). Après un bon petit déjeuner, c’est malheureusement déjà la fin du séjour. On doit quitter la yourte pour 11h, mais il est possible de rester et de profiter des nombreuses activités sur place (tir à l’arc, jeux...) ou dans les environs (comme une belle balade au Roc la Tour par exemple).

La yourte baigne dans le soleil
L'espace détente : bain nordique, sauna

Nous rentons avec des étoiles plein les yeux, le lieu est magique, les activités sont chouettes, Nomadsland Semois, c’est validé !

 

 

Vivre cette expérience :

Nomadsland Semois est un séjour éphémère, organisé par l’agence de voyage Travelbase. Il est encore possible de réserver jusque fin octobre 2021 (avec les jolies couleurs d’automne, cela doit être encore plus beau !) puis, normalement les réservations reprendront l’année prochaine.  

 

Nomadsland Semois :
Rue du Pont, 08800 Haulmé, France
Email : info@nomadsland.eu
Site web : https://nomadsland.eu
Travelbase organise aussi d’autres séjours, plus d’informations sur leur site web : https://travelbase.eu

 

Je réserve
mon séjour

Situation