L'Art autrement à Redu

Découvrir l'art autrement au Mudia de Redu

A Redu, j’ai vécu une belle expérience sur une autre approche de l’histoire de l’art et me suis baladé dans le pays des légendes et des paysages magnifiques.

J'ai découvert l'art autrement au Mudia de Redu

et me suis baladé au Pays des ailleurs

4 mins culturelles

La Wallonie est une terre variée et séduisante, riche de ses paysages légendaires et de l’innovation de ses personnages ! L’un d’eux, Eric Noulet, a ouvert à Redu, une institution qui recrée ce lien entre le public et l’art à travers un langage compréhensible et interactif. Initié par cet amoureux de l’art et de l’Ardenne, Mudia est riche de 300 œuvres, issues de collections privées ! Et il ouvre en grand les portes de l’accessibilité de l’histoire de l’art.

 

Eric Noulet est parvenu à dépoussiérer cette image du musée. Son expérience de visite des musées du monde entier lui a permis de créer ce concept, ouvert à tous. Mudia aborde une nouvelle vision de l’art : il vise à décomplexer le visiteur face aux œuvres. A Redu, Eric Noulet a sans doute concrétisé son rêve philanthropique.

L'art interactif au Mudia - Pascale Ghislain

Une galerie du temps

En une matinée, je vais remonter le courant de l’art, des Primitifs Flamands à l’art contemporain. Les 20 salles visitent sept siècles, du XV au XXIe siècle. Des personnages imaginés par Jérôme Bosch à ceux croqués par les dessinateurs de BD du XXe siècle, le siècle de la photographie et du cinéma que Mudia ne pouvait également ignorer.

 

Les animations dépoussièrent les œuvres, j’apprends en m’amusant. Si dans les musées d’art, je me suis souvent ennuyé, me suis lassé des présentations inertes, à Mudia je me régale et ne ressens aucune lourdeur. Je me laisse emporter par les différents courants artistiques et me plonge dans sept siècles : le musée est un voyage dans l’histoire de l’art. A Mudia, l’émotion est à chaque fois palpable quand se découvrent devant mes yeux les œuvres d’un Rembrandt, d’un Picasso ou d’un énigmatique Munch. Et elles sont décortiquées, expliquées.

Des oeuvres inédites à découvrir
L'interactivité des cadres

Le fleuve de l’art

 

Mudia joue avec mes sens : une imprégnation de sons me ramène aux œuvres et j’apprends à les regarder, à les toucher, à les sentir et à les connaître. Je touche une sculpture de Rodin et ressens tout le modelé de l’œuvre de l’artiste. Je contemple un tableau du Fauviste Paul Gaugin de l’école de Pont-Aven et entends la musique bretonne. Je sens même les odeurs vanillées d’une crêpe bretonne… Au fil des salles, je pars de découvertes en découvertes. Je rencontre Bruegel le fils qui créait des ateliers pour copier les œuvres de son père. Je vois les conquêtes amoureuses de Picasso qui se retrouvent dans ses œuvres. Ces femmes ont influencé sa carrière artistique : derrière l’artiste universel, il y a une vraie personnalité. Mudia m’ouvre une autre vision de l’art… J’admire un Kandinsky, le maître de l’art abstrait mais qui fut peintre figuratif, lui qui découpait visuellement les choses.

Les animations dépoussièrent les chefs-d’oeuvre et les rendent tout à coup superbement modernes. Un tableau animé va au-delà de la réalisation de l’œuvre : il m’enseigne son histoire et celle de son artiste. Et il me donne les clés de compréhension. Ainsi, je rencontre les petits personnages énigmatiques de Jérôme Bosch, un pied de nez à la rigueur moyenâgeuse. Dans une autre salle, je m’émeus face aux tableaux de Michel-Ange et de Léonard de Vinci : la Renaissance aura rénové les principes de l’Antiquité. Grâce à Mudia, j’apprends que ce mouvement artistique a conditionné durant plus de deux siècles les enjeux de la société européenne.

Encore de l'Art au Mudia
La magnifique terrasse du Mudia - Olivier Lefèvre

Source de légendes

En quittant Mudia, j’emporte une partie du merveilleux. Il va se poursuivre sur les chemins de légendes de la Haute-Lesse… Car longer et descendre la rivière, c’est aller à la rencontre d’un paysage magnifique que la nature a dessiné et imprégné de ses légendes. Cette balade va m’enchanter.

 

De Redu, je quitte les quelques terrasses ombragées et les odeurs alléchantes des estaminets de ce joli village pour me diriger vers la vallée de la Haute-Lesse. Des hauteurs de Redu, je longe un large chemin, en descente. Sillonnant les prés, il devient chaotique et raviné quand je pénètre dans la forêt. Au loin, se répercute le murmure de la rivière bondissante qui se mêle aux chants des oiseaux. Il est grisant de suivre cette Lesse vagabonde. Sur le chemin qui me mène au hameau éponyme, elle exerce son pouvoir de séduction et m’envoûte, belle par sa pureté, indomptable par son cours torrentueux. Ici, les artistes comme les photographes doivent être aux anges ! Mudia n’est jamais loin…

Balade en Haute-Lesse, envoûtant - Pierre Pauquay

Un trou de roche comme l’entrée d’un autre monde, une Lesse scintillante comme une rivière d’émeraude où des colonnes de hêtres qui ouvrent des baies de lumière comme une cathédrale : tout est sujet à interprétation. Selon Jean-Luc Duvivier de Fortemps que j’ai rencontré à la Maison du Tourisme à Redu, cet écrivain de la forêt d’Ardenne, « rien n’est laid dans la forêt parce que tout y est divin… A chacun de faire son expérience initiatique… ».

Les rochers qui dominent la rivière, les blocs recouverts de mousse ont engendré l’imaginaire des Ardennais : de petites créatures y auraient trouvé leur refuge. Ces nains, appelés ici Nutons, Sotês ou Lûtons selon les régions de la Wallonie, œuvreraient pour le bien-être de leurs habitants. En échange de menus travaux qu’ils effectuaient, on leur déposait de la nourriture devant les trous de rochers… Si je n’ai pas rencontré de petits gnomes, les chevreuils, biches et éperviers ont croisé ma route : la faune de l’Ardenne, elle, n’a pas failli et m’a enchanté...

Réflexions en bord de Lesse - Pierre Pauquay

Vivre cette expérience

 

Mudia

Place de l'Esro 61 - 6890 Libin

Tél : +32 61 51 11 96

Site web du Mudia

 

Heures d'ouverture

Le Mudia est ouvert 7j/7 lors des vacances scolaires (Belgique), de 10h à 18h

Hors vacances scolaires (Belgique), le Mudia ouvre du mercredi au dimanche entre 10h et 18h

 

Tarifs

Adultes : 12 euros

Etudiants entre 18 et 25 ans: 8 euros

Jeunes entre 6 et 18 ans: 6 euros

Enfants de 3 à 6 ans: 4 euros

Gratuit pour les moins de 3 ans

Tarifs de groupe, article 27, Family Deal appliqués

Audioguide facultatif  à 3 euros et visite guidée sur réservation à 75 euros (90 en week-end)