FAQ

L’Ardenne sans s, comme la somme des Ardennes au pluriel, pourquoi ?

Le singulier est lié au nom donné à la ruine géologique qu’est le massif de l’Ardenne, massif hercynien à l’histoire longue et complexe qui est aussi celui de l’Eifel à cheval sur la Belgique et l’Allemagne. Un massif fait de montagnes très anciennes érodées, plissées, recouvertes par épisodes de sédiments marins et donnant la vie à une mosaïque de régions géologiques (d'où une variété exceptionnelle de paysages). Si les belges ne s’étonnent pas de l’appellation « Ardenne » au singulier, les français utilisent pour leur part plus souvent le terme « Ardennes » au pluriel car c’est le nom qu’ils ont donné le 26 février 1790 à leur département par décret de la toute jeune assemblée constituante. Dans ce contexte… géopolitique, nous avons donné à notre destination le nom d’Ardenne » au singulier. Et le singulier est bien la somme des pluriels puisque il y a les Ardennes belges formées pour beaucoup par les provinces de Liège, Namur et Luxembourg. En France, ce sont les Ardennes françaises. Au Grand-Duché de Luxembourg où la langue n’est pas le français mais le luxembourgeois, la partie ardennaise du massif géologique s’appelle Éislek. L’Ardenne au singulier représente donc bien la somme de territoires pluriels mais ô combien proches. Chez les flamands, néerlandais, allemands ou anglais, en revanche, cette terre se découvre au pluriel : Ardennen ou Ardennes.

 

Une forêt mais trois pays !

L’Ardenne et ses composantes que sont aussi l’Argonne, la Famenne et le Condroz, s’étend sur trois pays : Belgique, France et Grand-duché de Luxembourg.  La forêt y est omniprésente (40 fois la taille de la ville de Paris !), soit 440 000 ha de surface totale dans les Ardennes belges (plus de 90% de la forêt wallonne) et  153 000 ha rien que dans les Ardennes françaises (29% du département). C’est donc une nature avec un grand N, une réserve de richesses et d'atouts naturels, un poumon vert et un château d'eau donnant l'illusion parfois d'un territoire sauvage qui s’offrent à vous.

 

Combien de temps faut-il pour découvrir une Ardenne green et H2o ?

L’Ardenne et ses Ardennes regorgent de lieux à découvrir. C’est la nature et la forêt qui dominent cette terre d’hommes besogneux, encerclée par des villes « clairières »  bordées quasi toujours par l’eau. L’Ardenne n’est-elle pas aussi un archipel de fleuves, de rivières et de ruisseaux ? La Meuse majestueuse est sans doute le plus connu des cours d’eau, elle qui accompagne au quotidien ses « filles » que sont Namur, Dinant, Givet, Andenne, Liège, Huy, Visé, Sedan et Charleville-Mézières notamment. L’Ardenne convient aussi bien pour une excursion d’une journée, que pour un séjour d’un week-end voire une visite de plusieurs semaines. Ce fut d’ailleurs le cas des « globes blogueurs » qui ont parcouru les 3 pays de l’Ardenne en 3 semaines. Une expérience à découvrir sur notre site en cliquant ici.

 

A chacun son Ardenne ? Qui sont les ambassadeurs de l'Ardenne ?

Les ambassadeurs de l’Ardenne sont des personnes qui aiment le territoire et qui en parlent ! Que ce soit un sportif comme Maxime Monfort, un vidéaste comme Martin Dellicour, un éditeur de livres comme Olivier Weyrich, un habitant ardennais ou un visiteur, chaque ambassadeur fait rayonner son Ardenne à sa manière car à chacun son Ardenne.

 

Printemps, été, automne, hiver ?  Que faut-il emmener dans mes valises pour un voyage en Ardenne four season ?

Des bottes ? Un short ? Une veste chaude ?  Tout dépend des activités que vous souhaitez faire. Mais sachant que la nature est toujours à vos pieds, pensez à bien vous chausser ! Nous vous conseillons de consulter la catégorie « météo et saison » sur notre site afin de découvrir les facettes de l’Ardenne tout au long de l’année. La forêt et la nature sont à chaque fois si différente !

 

Quelles langues parle-t-on en Ardenne ?

L’Ardennais de Belgique et de France parle Français, et même parfois encore le wallon namurois, liégeois, picard ou wallo-lorrain. Du côté belge, le néerlandais est une langue apprise à l’école et de nombreux visiteurs de l’Ardenne étant originaires de Flandre et des Pays-Bas, il n’est pas rare de croiser un Ardennais qui saura les renseigner dans sa langue. Du côté du Grand-Duché de Luxembourg, on y parle généralement français et allemand, mais la langue nationale est le luxembourgeois (Lëtzebuergesch en luxembourgeois), langue germanique parlée essentiellement au Grand-duché de Luxembourg mais aussi parfois encore dans certaines communes limitrophes belges, françaises ou allemandes.