La Gaume à travers les époques

J'ai voyagé en gaume
à travers les époques

Profile picture for user Marion Guiot

Marion - Chroniques d'une ardennaise

Ambassadeur depuis 3 mois 2 semaines

100% Ardennaise, entre la Belgique et la France

Voyager dans le temps est un jeu d’enfant

voyage en gaume
à travers les époques

L’une des particularités de l’Ardenne est d’abriter des vestiges historiques et patrimoniaux de nombreuses époques différentes. En Gaume, dans un rayon d’une dizaine de kilomètres à peine on peut voyager dans le temps et à travers différentes époques.

1 JOURNÉE DANS LE PASSÉ

 

Le Musée Gaumais

Pour mon tout premier voyage dans le temps, c’est au Musée Gaumais que j’ai rendez-vous. Ce véritable lieux de mémoire retrace l’histoire de la Gaume depuis l’antiquité jusqu’à l’histoire contemporaine. Aucune machine à remonter le temps ne m’attend dans les locaux du musée mais un jeune passionné d’histoire, Hugo, sera mon guide pour la journée.

À mon arrivée, à peine passé les portes du musée, je tombe dans une faille spatio-temporelle et me retrouve nez à nez avec un guerrier mérovingien et celui-ci est bien en vie ! Ça y est, mon voyage à travers les époques à commencé. Nous sommes au cinquième siècle après Jésus Christ et l’Empire Romain est en déclin, le guerrier face à moi me raconte son histoire et celle de sons peuple. Face à la chute de l’Empire Romain, ce sont les païens qui vont s’emparer du Royaume Franc, ils s’installent d’abord ici en Gaume qui n’est autre que le berceau du Royaume Franc d’Austrasie

Le Musée gaumais

Si Hugo, mon guide a décidé de se présenter à moi en tant que guerrier, c’est parce qu’à cette époque il tient une place importante dans la société. Derrière chaque artisan, paysan, villageois se trouve un guerrier. Les femmes sont également des guerrières, amenées à prendre les armes pour défendre leurs terres et leur foyer. En témoigne la nécropole de Torgny à quelques kilomètres d’ici. Cette nécropole quasiment entièrement fouillée a révélé pas moins de 300 tombes à l’intérieur desquelles on a retrouvé les habitants enterrés avec leurs armes et leurs apparats pour les plus aisés. A l’intérieur du Musée Gaumais, on peut découvrir les trésors que les fouilles de la nécropole ont déterrés. 

Fermez les yeux, suivez le chevalier!

 

Le Château de Monquintin

 

En moins de temps qu’il ne le faut pour le dire, nous sortons du musée et nous retrouvons propulsés au XIVème siècle au pied du château de Montquintin. Exit le guerrier mérovingien, place à un chevalier en cotte de mailles avec ses jambières et un intriguant blason sur son chasuble. Le blason n’est autre que celui de la famille Laval. Me méfiant quelques peu de ce chevalier qui tient dans ses mains une épée et un fléau d’armes, je décide de le suivre tout en gardant mes distances pour en apprendre un peu plus sur l’histoire de ce château aujourd’hui en ruines. Passé de familles en familles, cet édifice à connu plusieurs extensions, la première fondation, date du onzième siècle, à l’époque il s’agit surtout d’une haute tour carrée. Au XIIIème siècle, cette tour est complétée par un mur d’enceinte en forme de trapèze avec trois autres tours cette fois-ci circulaires. L’intérieur du château sera construit et aménagé plus tard par une seconde famille. Aujourd’hui en ruines, le château prend des airs romantiques, le lierre et la pierre se mariant à merveille dans la nature environnante.

Un village hors du temps

La citadelle de Montmédy

 

Hugo, devenu chevalier depuis plusieurs minutes maintenant me propose de poursuivre notre voyage dans le temps en passant la frontière. Une fois côté français, nous nous retrouvons cette fois au XVIème siècle en plein cœur de la Citadelle de Montmédy, une forteresse placée sur un mont à mi distance entre la ville de Trêves et celle de Reims, d’où son nom, Montmédy. Au départ, la famille Deville construit un petit rempart et c’est au dix-huitième siècle qu’une importante figure, l’archevêque de Trêves va faire aménager ces rempart pour en faire une résidence. Au fil des années, la citadelle devient une ville à part entière. Aujourd’hui encore, 80 habitants vivent dans les maisons au cœur de Montmédy.

Je suis mon chevalier de guide sur le sentier des remparts, l’écoutant me conter l’histoire de ce lieu si atypique. Nous nous arrêtons devant l’église du village. Celle-ci, d’un style Baroque date du XVIIIème siècle et Hugo me révèle qu’elle abrite un ancien temple romain érigé en hommage au dieu Mercure. Je continue d’avancer sur les remparts de ce village qui semble s’être arrêté de vivre mais où l’on croise quelques habitants en train de vaquer à leurs occupations quotidiennes, à moins qu’ils ne cherchent à élucider le mystère du trésor du Roi Louis XVI…Une légende raconte que le trésor de Louis XVI et Marie-Antoinette serait encore caché dans les galeries souterraines de la citadelle ! 

Le Musée Gaumais

Montmédy me réserve encore quelques surprises, dont un ultime saut dans le temps puisque la citadelle à été une place forte durant la première guerre mondiale. Avec ses fortifications Vauban, la Citadelle de Montmédy a toujours été une place forte et stratégique, il s’agit de la plus grosse forteresse de l’est de la France,  ce conflit mondial n’y a donc pas échappé. En 1914, 2300 hommes y sont hébergés, on peut encore voir leurs casernements. Après la seconde guerre mondiale, la citadelle a été complètement démilitarisée pour devenir peu à peu ce qu’elle est aujourd’hui, un trésor historique et une machine à voyager dans le temps.

Le Musée Gaumais

Vivre cette expérience

Musée Gaumais
38-40, rue d'Arlon
B-6760 Virton
Site web: Musée Gaumais
Tél: +32 63 570 315
Ouvert tous les jours sauf le mardi du 1er mars au 30 novembre et pendant les vacances scolaires belges de 9h30 à 12h et de 14h à 18h.
Fermeture exceptionnelle les jours de Noël et Nouvel An.


Citadelle de Montmédy
2 Rue de l'Hôtel de Ville
Citadelle - ville haute
F-55600 MONTMEDY