Randonnée dans l'Hertogenwald - Helle

Rêver dans l’Hertogenwald

Profile picture for user Pierre Pauquay

Pierre Pauquay

Ambassadeur depuis 2 années 6 mois

L'Ardenne par Monts et par Vaux 

Culture et Randonnées

J'ai découvert toute sa magnificence, particulièrement en ce début d’automne...

Rêver dans l'Hertogenwald

Situé au cœur de l’Hertogenwald, la maison Ternell fut au XVIIe siècle le repère de chasse d’un industriel lainier de Montjoie. Elle est devenue de nos jours un lieu formidable de départ de balades ! De cette clairière faîtière à 500 m d’altitude, j’entre dans le massif domanial le plus vaste de Belgique.

En quelques pas, je suis happé. Plus je marche, plus j’entre dans la forêt de l’Hertogenwald, tant elle paraît s’étendre à l’infini : d’une superficie de plus de 13.000 hectares, elle est la plus grande forêt domaniale de Belgique. A l'époque romaine, elle fut le prolongement naturel septentrional de l’« Arduinna Silva » qui recouvrait une grande partie de la Belgique d’aujourd’hui. Dans le haut Moyen-Âge, l’Hertogenwald appartenait au patrimoine personnel des souverains mérovingiens : Charlemagne y exerça ses grandes chasses. Le domaine dépendit ensuite des ducs successifs de Limbourg, de Brabant, de Bourgogne puis de Habsbourg avant de revenir au royaume des Pays-Bas autrichiens.

La Helle - Pierre Pauquay

La forêt paraît s’étendre à l’infini !

En bas du chemin, la Helle charrie son eau rouge et noire : des couleurs qui se marient admirablement avec les tonalités automnales : il me tarde de la rejoindre. La balade descend le cours de la rivière qui devient, au fil de mes pas, de plus en plus sauvage. A mes pieds, une profusion de champignons balise le chemin. Le sentier aboutit dans une vallée perdue où trônent quelques troncs, isolés au milieu de la Helle. Charriant son eau noire et son acidité, le cours de cette rivière fut autrefois une ligne de frontière : les bornes que je croise témoignent qu’ici débutait la Prusse du XIXe siècle.

Hertogenwald - Pierre Pauquay La forêt du côté de Ternell - Pierre Pauquay La forêt du côté de Ternell - Pierre Pauquay

La prédominance du hêtre et du chêne dans cette forêt ne provient pas d’une évolution naturelle mais est originaire de la main de l’homme : la hêtraie répondait à l’énorme demande en combustible des forges. Soudain, au détour d’un virage, je surprend et dérange un chevreuil. L’Hertogenwald constitue l’un des derniers refuges de la faune sauvage. Les plus grands mammifères, au sommet de la chaîne alimentaire, côtoient les rongeurs, les insectivores comme les petits carnivores. Cette forêt est un havre de paix que l’on parcourt toujours avec plaisir.

Sur les rives de la Helle, le sentier se glisse entre dévers et plaques de granit. Plus je descend vers l’aval, plus le ruisseau devient rivière, s’élargit, ouvre en grand son affluence avec la Vesdre. Découvrir la Helle est un enchantement. L’itinéraire, sauvage, se plaît à suivre la rivière en passant ici et là par des endroits escarpés. Le chemin devient un sentier de muletier : je dois m’aider des mains courantes pour gravir la colline. Plus haut, la vue est par contre magnifique. La forêt de l’Hertogenwald se morcelle, se substitue aux herbes hautes, annonçant la fagne toute proche. Ce paysage ressemble furieusement à celui des steppes, quel dépaysement !

Des plaques de granit sur les rives de la Helle - Pierre Pauquay

Je dois maintenant grimper le chemin pour rejoindre la route de Montjoie : en face se présente une fagne qu’un caillebotis se plaît à traverser. Les récentes modifications du paysage fagnard, visant à restaurer le milieu qui fut le sien, permettent de découvrir une nouvelle forêt en devenir, colonisée par les bouleaux.

A mi-chemin, le sentier grimpe pour passer sur l’autre versant. Je rejoins le Getzbach. Il sera mon repère pour rejoindre la maison Ternell où m’attend un chocolat chaud ou un café bien mérité !

La Helle - Pierre Pauquay
La Helle - Pierre Pauquay

Plus d'informations

Le sentier est par endroit difficile le long de la Helle. En fin de rando, la montée vers la maison Ternell est exigeante.

 

  Balisage : on suivra les croix vertes.

  Distance : 8 km

  Localisation : Maison Ternell, Eupen, Belgique

 

Les tracés : www.ostbelgien.eu