Catherine Vandenbroucke - vue sur la Meuse

Catherine Vandenbroucke

À Saute-frontière

Profile picture for user Catherine Vandenbroucke

Catherine Vandenbroucke

Ambassadeur depuis 2 mois 2 semaines

La vallée de la Meuse transfrontalière est mon terrain de jeu, mon bureau, ma terre d’aventure. Inlassablement, passionnément, j’y balade ma plume pour raconter ses richesses, la vie qui y coule. Pour le plaisir, aussi. Originaire de Huy, fille de Meuse, je suis profondément attachée au fleuve, convaincue du lien transfrontalier qu’il représente.  Et donc, en 2017, je crée la revue alluMeuse, pour mettre en lumière le territoire de l’Ardenne transfrontalière, avec la Meuse pour guide, de Namur à Charleville-Mézières. Territoire injustement méconnu, sous-estimé, même par ses habitants, parfois ! Heureusement, les choses bougent…

Mes expériences

Mon centre de gravité : Oignies-en-Thiérache, centre géographique de l’Europe des 15 en 1995. C’est de là que j’ai découvert ce magnifique territoire transfrontalier. Depuis un chalet de bois, maison de vacances devenue aujourd’hui aussi bureau secondaire, j’explore la région depuis 25 ans. En famille, on y a emmené nos enfants, ils y reviennent aujourd’hui en adultes…

Sentiers forestiers, voie verte et RAVeL, musées de Treignes et de la vallée, vestiges archéologiques, histoire des Hommes et des métiers, et cette magnifique vallée de la Haute-Meuse et de la Meuse ardennaise, points de vue à couper le souffle, terre de légendes …

Au départ d'Oignies-en-Thiérache,
j'ai parcouru la voie verte et le mont d'Haurs à Givet

Lire l'expérience

Balade à Givet au Mont d'Haurs

Mes coups de cœur

Chaque saison a ses coups de cœur. En famille ou entre amis, les plaisirs simples, si ressourçants et inspirants.

Au printemps, sur les chemins et les sentiers, voir et entendre la nature qui se réveille. Flâner au bord de l’Alyse, ruisseau frontière entre France et Belgique.

L’été, pédaler sur le RAVeL et la Voie verte, pique-niquer avec des produits locaux. Et, le top, terminer avec un picon-vin blanc en terrasse, place Ducale, à Charleville-Mézières.

L’automne, se réfugier dans un musée, une expo, une galerie. S’offrir un bon resto, authentique, à l’accueil chaleureux et convivial.

L’hiver, cocooner au coin d’un feu de bois après une balade en forêt. S’émerveiller des points de vue dégagés sur la vallée. Se laisser prendre dans les brumes.

Mes images de l'Ardenne

Fumay
Place Ducale, Charleville-Mézières
Hastière
Prendre un apéritif sur la place Ducale
Le Fondry des Chiens
Vireux
Route enneigée entre Oignies-en-Thiérache et Fumay
La neige à Oignies-en-Thiérache

Voir toutes les images