Parc de la Boverie

Parc de la Boverie,

non mais sérieux ?

S’il fait beau et que tu te retrouves à Liège, passe par le Parc de la Boverie, tu verras c’est foooormidable ! 

Parc de la Boverie, non mais sérieux ?

Une journée de détente en famille

On m’en avait parlé – ou plus précisément – on me l’avait conseillé. « S’il fait beau et que tu te retrouves à Liège, passe par le Parc de la Boverie, tu verras c’est foooormidable ! ». Moi d’abord de répondre : « Un vieux bâtiment, même rénové, trois jeux pour enfants et un carré d’herbe, vous êtes sérieux là !? ». Voilà dans quel état d’esprit j’entrepris de découvrir le plus grand parc de Liège, longeant la Meuse à bâbord et témoin, à tribord, du curieux défilé de sportifs du dimanche qui, même un lundi, traversent nos vies juchés sur un aviron.

Parc de la Boverie avec vue sur la Meuse

Malgré la beauté incontestable de cette presqu’île qui n'hésite pas à jouer les pompiers de service pour les gens du cru sitôt la première vague de chaleur venue, il me faut relativiser : si le compliment est, certes, au bord des lèvres je n’en suis pas non plus aux bords des larmes !

Un peu plus loin je découvre une vaste – et il faut le reconnaître très belle – roseraie sous forme de jardins à la française. Elle jouxte l’ancien Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain bâti pour l’Exposition Universelle de 1905 et devenu, depuis quelques années, l’un des plus importants musées de la ville rebaptisé « La Boverie ».

Jardin du Parc de la Boverie

Il faut dire qu'en 2015 le lieu a soudainement pris de la hauteur. Dès la réouverture, l’annonce de trois années de collaboration avec Le Louvre a été lancée ! Rien que ça. S’en sont suivies des expositions temporaires de renommée internationale telles que « 21 rue La Boétie », qui retraçait le parcours de Paul Rosenberg, grand-père d’Anne Sinclair et accessoirement un des plus grands marchands d’art du XXe siècle.

La Boverie au milieu de son parc

Cette seule exposition a rameuté 150.000 visiteurs ! Ou encore « Viva Roma », sorte de ballet pictural en hommage à la ville originelle de Romulus et Remus dont les différents tableaux étaient dépeints par des œuvres au réalisme quasi photographique. Un succès retentissant, comme pour « Hyperrealism » et bien d’autres.

 

Et les autochtones dans tout ça, que pensent-ils de ce lieu de verdure suspendu comme un fruit ? À les entendre ils adorent.

Parc de la Boverie

À les voir ils se régalent de goûter à l’écrin loin du bitume et des bruits de la ville : familles, amis, animaux, amoureux, âmes solitaires sans vague à l’âme et … moi, ne devons de rentrer chez nous qu’au temps qui passe, tout heureux d’avoir ralenti le grand sablier de la vie une après-midi durant. Me voilà à évoquer du sable. Ultime effet « plage » inspiré par l’endroit probablement.

A vélo au parc de la Boverie

« S’il fait beau et que tu te retrouves à Liège, passe par le Parc de la Boverie, tu verras c’est foooormidable ! » on m’avait dit. Sérieux, je ne vous mène pas en bateau, sur ce point on est d’accord.

Vivre cette expérience...

Parc de la Boverie

Parc de la Boverie
4020 Liège

 

 

 

Le Musée de la Boverie

Parc de la Boverie
4020 Liège
+32 4 238 55 01 
info@laboverie.com
www.laboverie.com