Image montrant la gastronomie (les escargots) de la vallée de la Molignée par Pauline de Unloved Countries

Nous découvrons la vallée de la Molignée... dans notre assiette !

Rien que du local 

Nous découvrons la vallée de la Molignée... dans notre assiette

Pour épicuriens non végétariens

5 MIN de gourmandises

Nous partons en province de Namur découvrir la Molignée à travers sa gastronomie. Cette vallée boisée avant tout connue pour ses châteaux médiévaux et ses abbayes possède aussi de très bons produits de terroir. En voici trois exemples : l’Escargotière de Warnant, le château Bon Baron et la pisciculture le Cheneau. Un véritable circuit pour épicuriens!

On goûte les produits de la vallée de la Molignée - Pauline d'Unloved Countries

Des escargots au beurre persillé

Nous démarrons ce circuit des papilles chez Éric Frolli, patron de l’Escargotière de Warnant. Le lieu est emblématique de la vallée. Chaque année, des groupes entiers de curieux viennent visiter le site pour comprendre ce qu’est l’héliciculture. Il faut dire que le gérant connaît sa partition par coeur, il est dans le métier depuis 32 ans!

Faire visiter les coulisses de son entreprise est une manière pour lui de faire connaître ce produit moins prisé en Belgique qu’en France. Il existe cinq producteurs en Belgique contre plus de 350 côté français. Une énorme différence en partie liée à la concurrence féroce venant de Turquie et à une législation plus souple en Belgique et moins protectrice de la production locale comme nous l’explique le producteur.

L'Escargotière de Warnant - Pauline d'Unloved Countries

Eric nous emmène donc pour un petit tour du propriétaire. Nous observons les bacs de reproduction, les serres et les parcs extérieurs où les escargots grandissent petit à petit sous des planches. Un petit chien nous suit partout et furette dans les recoins. C’est le rattier chargé de tuer tout rongeur qui s’aventure dans les cultures pour faire des dégâts. Éric produit environ 600 à 750 000 escargots par an donc l’entreprise est florissante. Il peine à trouver de la main-d’oeuvre chaque année. Évidemment, nous ne repartons pas les mains vides, le but étant de gouter. 

les escargots grandissent petit à petit sous des planches

Quoi de mieux qu’une truite fumée et du pain frais

Notre barquette d’escargots gros-gris à la Bourguignonne en poche, nous continuons notre route des papilles à la rencontre de François Dejardin, gérant de la pisciculture Le Cheneau à Annevoie. Ce personnage haut en couleur et cigarette au coin de la bouche est l’un des derniers à tenir une pisciculture en Belgique.

François Dejardin à l'oeuvre lorsqu'il soupèse une truite - Pauline d'Unloved Countries

Pour une production de 35 à 40 000 truites par an, François gère également tout de l’élevage à la vente. Lorsque les truites arrivent dans les bacs d’Annevoie, elles ne font que 250 grammes. Elles sont ensuite élevées jusqu’à peser le poids idéal, 420 grammes nous dit François en les soupesant à la main. Il les transporte ensuite dans son atelier situé à Godinne pour la transformation. La moitié de la production est alors fumée à la sciure de chêne et l‘autre moitié vendue en produit frais.

Et pour arroser tout çà?

Nous avons des escargots, de la truite fumée mais il nous manque l’essentiel : la boisson ! Si la Belgique reste avant tout connue pour sa production de bière, elle compte de plus en plus de viticulteurs depuis plusieurs dizaines d’années. Nous voilà donc partis en direction de Sorinnes sur les hauteurs de Dinant, à la rencontre de Jeannette Van der Steen.

Jeannette dans ses vignes en bord de Meuse à l'entrée de Dinant - Pauline d'Unloved Countries

Cette néerlandaise d’origine démarre son métier de viticultrice en 2001 lorsqu’elle et son mari Piotr rachètent un château qu’ils nomment Bon Baron. De quelques bouteilles vendues aux voisins au départ, le vignoble passe à 75 000 bouteilles par an. Aujourd’hui, la vigneronne possède 17 hectares de vignes en majorité plantés sur les bords de la Meuse à l’entrée de Dinant. La culture s’effectue sans herbicides, ni insecticides et les raisins sont récoltés manuellement. Les mauvaises herbes sont arrachées mécaniquement et des plantes attirant abeilles, coccinelles, bourdons sont installées au pied des vignes pour lutter contre les pucerons ou encore les guêpes asiatiques ravageant les exploitations.

Des vignes sur les bords de la Meuse

Jeannette et Piotr produisent 14 vins différents dont certains sous l’appellation contrôlée “Côte de Sambre et Meuse”. Si la viticulture reste encore une production confidentielle en Belgique, Jeannette ne l’entend pas de cette oreille et contribue par son savoir-faire à faire connaître les vins de Belgique.

Séance de dégustation en direct de la cuve - Pauline d'Unloved Countries

Une fois nos petites courses faites, nous n’avons pas la force d’attendre le dîner pour goûter aux produits après avoir salivé toute la journée. Nous nous faisons un petit apéritif sur la terrasse de notre hôtel! Truite fumée, quelques tranches de pain, escargots passés au four et bouteille de blanc ouverte...

 

La vallée de la Molignée se trouve désormais dans nos assiettes!

Vivre cette expérience :

 

Escargotière de Warnant
1 rue de la Gare, 5537 Warnant, Belgique.
Tél: +32 (0)82/61.23.52
info@escargotiere.be
www.escargotiere.be
Visites de groupes ou particuliers d'avril à novembre

 

Château Bon Baron
Zoning de la Voie Cuivrée 50, 5503 Sorinnes (Dinant), Belgique
Tél: +32 (0)497 700 303
www.chateaubonbaron.be

 

Pisciculture Le Chêneau
Deux sites : pisciculture à Annevoie et ateliers à Godinne/Yvoir
Tél: +32 (0)82 61 32 26 et +32 (0)478 62 88 17
fr.dejardin@hotmail.com
Plus d'informations sur le site de la Maison du Tourisme
Visites toute l'année, sur rendez vous et pour groupes uniquement