La vallée de l'Amblève en camping-car

200km pour découvrir les grands lacs de l'est, les Fagnes et suivre l'Amblève jusque Liège

La vallée de l'Amblève en camping-car

5 jours, 200km

De Liège à Comblain-au-pont

 

De Liège, nous partons à la découverte des grands lacs, du joyau des Hautes-Fagnes et de la Vallée de l’Amblève. Un itinéraire varié qui nous réserve bien des surprises !

 

Nous débutons ce périple en Wallonie dans la province de Liège, sur les hauteurs de la cité thermale de Chaudfontaine. Le village de Ninane offre une promenade au Bois-les-Dames qui nous familiarise avec un environnement qui nous était jusqu'alors inconnu. Landes dorées, arbustes solitaires… ces paysages calaminaires sont d'une beauté fatale. Un héritage des activités métallurgiques qui ont fortement contribué à faire vivre les environs. Sur une quarantaine de kilomètres jusqu'à Verviers, le patrimoine industriel a imprimé son empreinte sur les paysages.

Soiron, le bonheur est dans les prés

À partir de Trooze nous bifurquons dans la douce campagne, en direction de Olne et Soiron, hameaux repris dans les Plus Beaux Villages de Wallonie. L'heure tourne. Il est bientôt 14h, et nous n'avons pas encore mangé. À Soiron, une épicerie a l'air bien animé en ce samedi après-midi ! Sous un soleil d'automne radieux, il y a du monde à la terrasse « Du coq à l'âne ». Nous laissons Swinguy, notre vaillant compagnon à quatre roues sur la « place des voisins sympas » et profitons de l'ambiance de ce joli village pour déguster un bon repas à base de produits locaux, accompagné de la bière locale brassée par la confrérie du village. Nous sommes impressionnés par la facilité avec laquelle les liens se nouent. Quelques précieux conseils glanés auprès des locaux pour la suite, nous poursuivons notre route jusqu'au village de Limbourg, à une quinzaine de kilomètres.

Ostbelgium : à la croisée des cultures

 

Nous apprenons que ce bourg de caractère est situé à la limite des Cantons de l’Est (Ostbelgium) où vit la plus grande partie de la Communauté germanophone, une entité fédérée de Belgique. Par Jupiler ! Mais c'est que nous avions totalement occulté cette donnée ! Aussitôt, Simon réactive son allemand… scolaire, ce qui a le don de faire sourire les personnes que nous rencontrons. L'effort est fait, même si, nous nous apercevons vite que tout monde, ou presque, comprend le français ici. Il est d'usage de passer d'une langue l’autre en un claquement de doigt. Comme ces paysages changeant, qui nous acheminent sans que l’on le sache encore, vers le lieu le plus incroyable du parcours.

Les Hautes-Fagnes : notre coup de coeur !

 

Nous passons la nuit près de la forêt de Waimes, dans le Parc naturel des Haute-Fagnes. Douce mélancolie, que ce paysage tourbeux d'automne sous la bruine… Nous nous croyons transportés dans l'un de ces paysages finlandais que l'on aime tant, à 50 kilomètres seulement de Liège ! Envoûtés par ces lieux hors du temps, nous décidons de prolonger le séjour pour prendre le temps d'explorer les alentours. Le soleil refait son apparition. L'occasion de partir pour une promenade sur les « caillebotis » (pontons de bois) qui s'enfoncent dans ce décor impérial. Puis, nous prolongeons cet instant coup de coeur à la plus haute terrasse du pays, non loin du Signal de Botrange : la jeune et tendance brasserie Peak Beer, à Sourbrodt

Au creux de cette vallée, à l'orée du bois,                         les réveils sont des plus paisibles.

Le lendemain, nous nous réveillons dans la brume au barrage du Lac de la Gileppe. Nous voilà encore imprégnés d’une de ces atmosphères mystiques que seule l'Ardenne peut offrir ! Notre route s’enfonce encore plus dans l’Ostbelgium vers les lacs de Robertville et de Butgenbach en faisant le détour par le romantique château de Reinhardstein.

 

Une petite centaine de kilomètres au compteur. Nous abordons maintenant la vallée de l’Amblève. Ici débute la partie du parcours la plus bucolique. Notre route sillonne à travers de vertes pâtures, entrecoupées de forêts qui jouxtent le cours de la rivière. Un havre de paix propice aux balades ressourçantes, mais aussi aux lieux assez sauvages pour passer quelques nuits. Au creux de cette vallée, à l'orée du bois, les réveils sont des plus paisibles.

 

Des Sources aux brasseries

 

À mesure que nous abordons le Parc naturel des [deux] Sources, en référence à l’Amblève et Spa, les paysages se font plus vallonnés. Dans la région, la présence de nombreux cours d’eau purs et préservés, a permis l’installation de multiples brasseries. Ainsi, à la hauteur de Trois-Ponts, nous faisons un détour pour visiter la brasserie de la Lienne, à Lierneux. Nicolas et Mélissa, frère et soeur, y brassent leurs bières depuis 2013 avec passion. De villages ruraux en forêts, les paysages s’ouvrent à présent sur de verdoyantes collines. C’est là que nous nous livrons à une activités des plus insolites, au milieu des animaux de la ferme et devant un fantastique panorama : le Golf champêtre à Stoumont ! On ne pouvait rêver mieux pour clore ce parcours qui nous achemine enfin en douceur jusqu'à Comblain-au-Pont. Là, l’Amblève vient se jeter dans l'Ourthe. Voilà qui donne des idées pour prolonger ce merveilleux périple en Ardenne.

Les aires de camping car sur la route

 

Barrage de la Gileppe

Route de la Gileppe, 4845 Jalhay.

 

Cinq emplacements à côté du barrage, réservés aux camping-cars avec électricité. C’est gratuit donc assez convoité, mais il y a la possibilité de passer la nuit sur le grand parking pour jouir d’une très belle vue au matin.

 

Camping de Butgenbach Worriken

 

Au bord du lac Butgenbach. Idéal pour faire une pause et profiter des promenades et activités en pleine nature dans les environs. De 19 à 29 €.

 

Malmedy

 

Une aire réservée aux camping-cars vers l’ancienne gare de Malmedy. Le centre est à 400 mètres. Stationnement : 5 €. Eau : 0,50 €. Électricité : 0,50€

 

Télécharger le tracé