La Ferme du Pré Charmant à deux pas de Durbuy - L. le Guen

Instants de déconnexion en famille à la Ferme du pré charmant

Il règne ici une douceur de vivre

Instants de déconnexion en famille à la Ferme du pré charmant

Autour de Durbuy, dans la province du Luxembourg belge, le charme de la campagne opère sur nous. Il nous invite à ralentir, lâcher notre smartphone et retrouver l'essentiel. Pour explorer les environs tout en passant du temps en famille, nous avons trouvé l'hébergement idéal. Un cocon de douceur rempli de sens.

4 mins de ressourcement

 

Notre découverte de la ferme du pré charmant

 

Après nous être tant amusés dans le dédale du labyrinthe de Barvaux, nous arrivons à la ferme du pré charmant à quelques kilomètres de là. Une grande bâtisse en brique rouge illuminée par le sourire de Nathalie, la propriétaire, nous accueille. Instantanément, nous nous sentons comme chez nous. Il règne ici une douceur de vivre confirmée par les premiers échanges avec Nathalie. Elle prend le temps de nous présenter le gîte où nous allons séjourner ainsi que la ferme. Il s'agit d'une petite ferme pédagogique. En allant du cochon jusqu'aux lapins en passant par les canards, Nathalie nous explique que ce lieu est un bon outil pour échanger avec les visiteurs sur l'agriculture et les préjugés que l'on peut avoir sur le sujet.

Le gîte et ferme pédagogique de Nathalie - L. le Guen

Les animaux sont aussi une source d'apaisement

De nombreux animaux sont présents à la Ferme du pré charmant - L. le Guen

Les animaux sont aussi une source d'apaisement. Elle me raconte que certains enfants de la ville, habitués à être scotchés sur leur tablette peuvent ici passer des heures à regarder les lapins. De l'authenticité et du naturel se dégage de l'ensemble des lieux. Des vieux tracteurs et d'autres trouvailles servent de terrain de jeux aux enfants en toute simplicité.

 

Hélio ne tarde pas à se balader dans la cour et à s'emparer des jeux extérieurs comme la balançoire ou le jeu d'échec géant avec la complicité des autres enfants présents. Hélio ne veut plus quitter les jeux mais la perspective d'aller se balader avec Bloem le fait changer d'avis.

 

Se balader avec Bloem, l’ânesse durant un après midi

 

Bloem c'est l’ânesse de la maison. Nathalie et Emmanuel propose à leurs hôtes d'aller se balader avec elle autour de la maison pour découvrir les environs et notamment la mare aux castors. Hélio se met en selle et nous voilà partis pour quelques kilomètres de randonnée.

Une chouette promenade avec Bloem - L. le Guen

En chemin, nous croisons de nombreux cyclistes. Ce n'est pas étonnant car nous allons emprunter le Ravel, ce réseau de voies vertes et véloroutes de Belgique. Nous partageons donc le chemin avec des vélos, quelques promeneurs et des chevaux curieux. Ces derniers sont dans leurs prés mais attirent notre attention. L'un d'eux vient vers nous puis fait le beau. Il a fier allure. Bloem le regarde avec indifférence, on ne l'impressionnera pas de cette manière là. Nous continuons à marcher pour arriver jusqu'à la mare aux castors. Trop discrets, nous ne pourrons les apercevoir mais leur présence est indéniable au vu des nombreux  barrages et troncs rongés. Sur le chemin du retour, nous passons dans les rues du village où Bloem est reconnu par les enfants. Une vraie star locale !

 

Après cette promenade, nous regagnons la ferme du Pré charmant. Hélio a déjà une idée en tête : la salle de jeux.

Retomber en enfance et jouer jusqu'à la nuit tombée  

Comme je l'évoquais déjà plus haut, la ferme du pré charmant est un lieu idéal quand on voyage en famille. Tout est fait pour le bonheur des enfants et donc de leurs parents. Ils se déplacent librement entre les différents jeux qui sont mis à leur disposition. Emmanuel et Nathalie ont même pensé aux jours de pluies en installant une salle de jeu de 80 m². Autant vous dire que les enfants présents n'ont pas attendu le mauvais temps pour aller jouer aux legos géants, au twister et autres activités. Nous retrouvons nous aussi notre âme d'enfant et rejoignons Hélio pour construire un circuit de train, faire une bataille de peluches et se raconter des histoires. Ce lieu nous a permis de prendre le temps de jouer tous ensemble sans regarder notre montre.

 

D'ailleurs, si vous trouvez qu'il n'y a pas assez de jeux, Nathalie possède dans son bureau une ludothèque impressionnante à disposition des hôtes qui le désirent. Je me rappelle encore du regard de notre fils quand il l'a découverte. Hélio profite de notre entière disponibilité pour improviser un spectacle de marionnettes grâce au petit théâtre installé dans la salle. Ainsi, sans le savoir, il fait vivre une tradition locale encore bien vivante en Belgique. La journée se termine avec le rire des enfants qui courent et s'amusent dans la grande cour. La nuit sera aussi douce et agréable que la journée.

L'immense salle de jeux à disposition des hôtes - L. le Guen

Partager autour du pain un dimanche matin

 

Le lendemain matin, c'est dimanche. Dans chaque gîte, le petit déjeuner s'organise. Certains ont commandé la veille leurs viennoiseries à la boulangerie du village par l'entremise de Nathalie et Emmanuel. Ce dernier a d'ailleurs quelque chose à nous montrer :  son fournil. Par un heureux hasard, il a découvert un jour que la maison possédait un vieux fournil qui avait été muré. Après de nombreuses recherches, il a pu le remettre en état. Depuis, chaque dimanche, il façonne avec amour et patience des pains qu'il cuit au feu de bois. Il laisse ensuite le fournil ouvert avec une tirelire pour que les habitants puissent venir acheter leur pain. Une confiance réconfortante à l'heure où chacun se méfie de tout le monde.  En discutant avec Emmanuel, nous comprenons tout le sens qu'il y a derrière ce rituel du dimanche.

Nathalie et Emmanuel, par leurs hébergements ont à cœur d'offrir un espace où se poser, décharger les ondes négatives de notre quotidien et cette course perpétuelle de nos vies. Revenir à l'essentiel, prendre le temps, ne pas essayer de lui courir après. Emmanuel, des étincelles dans les yeux, nous décrit comment la fabrication du pain est pour lui une expérience sensorielle qui lui donne une toute autre appréciation du temps. Rien ne sert de se dépêcher, de courir après le temps, d'essayer de le maîtriser. Accepter que certaines choses prennent du temps, être pleinement là, de ne pas se disperser sont des sources d'épanouissement pour lui. Si la fabrication du pain était autrefois une corvée, elle est pour Emmanuel un moyen de se reconnecter au concret, à l'essentiel et de profiter de chaque instant.

 

Nous aurions pu rester de longues heures à discuter avec Nathalie et Emmanuel de leur démarche et de leur philosophie de vie qui résonnent en nous. Nous repartons, sereins et touchés par leur générosité, leur sens du partage et leur incroyable bon sens.

Le fournil chez Nathalie et Emmanuel - L. le Guen

Vivre cette expérience 

La ferme du pré charmant 
Rue du Colonel Vanderpeere, 14 - 6940 Grandhan-Durbuy
https://www.gitedurbuy.be

 

Contact : info@gitedurbuy.be

 

La Ferme du Pré charmant est composée de 3 gîtes. Deux de grande capacité (24 et 26 personnes) ainsi qu'un gîte de deux personnes adapté aux couples.