ferme de la planche

La ferme de la planche, une activité en famille 

Marchez détendus, marchez pieds nus !

La ferme de la Planche

Marchez détendus, marchez pieds nus

5 mins d’évasion

Marcher pieds nus en pleine nature. Se reconnecter profondément à nos racines... Samuel 4 ans et moi sa maman, nous étions super partants. Son père et son frère de 7 ans Gabriel beaucoup moins. Mais comme tout le monde est curieux dans la famille, nous avons testé le sentier pieds nus de la ferme de la Planche à Gouvy . 3 km de plaisir partagé et de vraie relaxation. Même avec les enfants !

Agir au naturel 

Pas de réservation obligatoire pour ce rendez-vous avec la nature. En été, la ferme de la Planche est ouverte tous les jours à partir de 10 heures. Le reste de l’année d’avril à novembre, en dehors des vacances scolaires, des week-ends et des jours fériés, mieux vaut appeler avant. Pas d’horaire de fermeture dans tous les cas : « chacun va à son rythme ici », nous explique notre très sympathique hôte José Thiry, fermier la majeure partie du temps. « Le sentier peut être fait en 1 h 15, mais le record de longueur est à 7 h 15 ! ». Quoi ? On peut se perdre à ce point ?

Partager la passion et les connaissances de la vie rurale 

Le meilleur accueil pour tous

Se perdre dans les nuages peut-être mais sur le chemin impossible. Le parcours est parfaitement balisé. Trois choix s’offrent à nous : vert pour les tout-petits ; jaune à partir de 4 ans et orange pour des passages dans le ruisseau et dans la boue. « Je vous déconseille cette partie avec des petits » nous indique José Thiry. S’il le faut nous ferons deux groupes, de toute façon, les chemins se rejoignent. Autour de nous, des familles se reposent, attablées, elles finissent leur pique-nique. « Vous pouvez aussi manger le long du parcours ». Mais attention aux déchets ! Le tri est très sérieusement fait. Ferme bio, panneaux solaires... Ici on milite pour le tourisme durable.

Sur une pancarte qui prévient les bons et mauvais comportements, veaux, vaches, chevaux nous remercient dès le départ de prendre soin d’eux et de leur écosystème, en même temps que de nous-mêmes. Sur notre gauche, un espace couvert propose des bancs où laisser nos chaussures. Un portique en bois ouvre le chemin.  C’est parti pour l’aventure ! Samuel toujours très motivé, Gabriel trainant des pieds. Au figuré, car pieds nus, on est obligé de se comporter différemment. Le portail d’entrée passé, c’est un nouvel espace temps. Les arbres nous accueillent protecteurs, l’authenticité est au rendez-vous. Nous foulons du pied des bouchons de liège. Quelques mètres, et un chemin fait de rondins de bois s’ouvre à nous. Nous longeons l’arrière de la ferme. Bonjour les chevaux. Un chemin de paille et une dune de sable !

Un environnement préservé et protecteur 

Ferme de la planche

Pas à pas, Gabriel se déride. Arrivé sur la dune, tout est bien qui commence bien. Roulade, glissade... les deux frères laissent exploser leur joie. Filip et moi savourons la sensation de ces centaines de grains chauds et rêvons immédiatement aux plages estivales. Pas de nostalgie. Juste du bien être réactivé par la seule sensation du toucher. Dire que nous n’en sommes qu’aux premiers stimuli. Une vingtaine de mètres et l’ambiance change à nouveau.  

Le passage est marqué par une drôle de petite porte ronde pour les enfants. Tout cela est très ludique. Plus loin, de nouvelles portes en bois et à chaque fois, un nouvel univers, une nouvelle ambiance. La diversité des paysages et des sensations semblent infinies. Pourtant tout est d’une grande simplicité.

Une expérience familiale régénérante

Chemin d’écorces, d’ardoise ou en pierre, sous-bois, bois, pâture, tapis de feuilles, herbes sèches ou humides... On écarte les orteils pour en profiter. Une pierre séduisante... On s’y attarde pour un massage de la voûte plantaire. Tous nos sens sont en éveil. Nous regardons où nous posons le pied. Nous écoutons le silence, respirons l’air pur et sentons la terre fraîche. Nous vivons pleinement sur et sous nos pieds. Et si nous goûtions ?! Plutôt qu’une table de pique-nique, les garçons choisissent un rocher en surplomb d’une prairie où broutent des vaches. A l’ombre des arbres, nous profitons de cette pause authentique pour faire le plein d’énergie.

Une nature vivante à vos pieds

Quel calme ! Même si d’autres personnes suivent le parcours, les espaces sont si vastes que nous ne risquons pas de nous marcher sur les pieds ! Chacun peut s’y ressourcer et retrouver l’harmonie en soi-même. Pieds-nus, nous allons moins vite qu’à l’accoutumée. Nous sommes présents à notre environnement et à nous-mêmes. Les enfants gardent un rythme soutenu. Cela semble si naturel pour eux. Toujours devant nous, leurs cris de joie nous préviennent des surprises à venir. Etonnant cette fois, ils nous attendent. C’est que la rencontre est impressionnante : nous devons traverser une pâture pleine de bœufs.

Des rencontres magiques

Plus loin, nouveaux cris de plaisir : un ruisseau. Sous le charme, Gabriel choisit de  marcher dans l’eau. Je le suis. Samuel et son père optent pour le balisage jaune. L’eau bienfaisante nous vivifie. Un petit passage boueux, un tronc d’arbre en travers du ruisseau. Filip et Samuel nous attendent. Encore une surprise. Incroyable. Un groupe d’Alpagas traverse le ruisseau et vient à notre rencontre. Nous sommes subjugués. Arrêt sur image ; plus personne ne bouge. Encore quelques centaines de mètres. L’arrivée est à deux pas. Nous nous lavons les pieds dans le ruisseau. Personne n’a vraiment envie de remettre ses chaussures. Nous faisons durer le plaisir en prenant une pause finale sous la protection d’un pied géant sculpté dans le bois. Glaces fermières et boisson artisanales finissent de nous ravir les sens. Une balade savoureuse des pieds à la tête.

Vivre cette expérience 

La Ferme de la planche 
75 Montleban, B-6674 Gouvy 
Tél: +32 (0)4 98 05 30 41
www.sentierpiedsnus.be