Parc chlorophylle

Parc Chlorophylle, l'enchantement en famille

Passer une journée récréative et instructive en famille 

Parc Chlorophylle 

L'enchantement en famille au parc chlorophylle

 

5 mins d’évasion

Gambader, courir, s’émerveiller, s’extasier, jouer, apprendre... A Dochamps, le parc Chlorophylle de la commune de Manhay n’usurpe pas son nom de parc ludo-éducatif. Au centre d’un massif forestier de 500 ha, ce parcours de 2 km se découvre en toute liberté.

Plongez dans la forêt

Pas de doute, le parc Chlorophylle se niche bien au cœur d’une forêt de 500 ha. Des kilomètres avant notre arrivée, elle est sous nos yeux, ses verts irradiant sous le soleil. Les paysages sont magnifiques. Avant même de sortir de la voiture, nous sommes sous le charme mais n’oublions pas d’être attentif aux indications pour trouver notre chemin. A l’accueil, nous recevons un plan  qui nous donne une idée de ce qui nous attend : 2 km de parcours forestiers et 26 étapes. Notre hôte nous rassure que chaque étape se vit au rythme souhaité. On peut le faire en une heure vraiment ?! Pas de problème, nous avons tout notre temps. Nous sommes là pour en profiter à fond.

2 km de parcours présentant tous les thèmes de la fôret et nature 

Dès l’entrée dans le parc, les enfants sont ravis. Un immense parc de jeux plein de promesses s’annonce au loin. Pour y parvenir, il va leur falloir être patients car il fait partie des dernières étapes du parcours. Douceur et rêverie accompagnent notre promenade. De séduisants dessins subliment la forêt dans sa simplicité. Un cadre comme ceux des toiles de maître nous invite à  y pénétrer ; plus loin une charmante et bucolique allée couverte de saules des vanniers abrite nos pas... Que la nature est belle. Nous traversons un « univers exceptionnel, un milieu fragile à la valeur unique ». Les premiers panneaux pédagogiques nous invitent à mieux le connaître, pour mieux vivre avec lui.

Des racines à la cime

Etonnant, deux transats sont installés en pleine nature. Nous nous allongeons et découvrons un nouveau point de vue. Très haut là-haut voici la buse ou plus près de nous, cachés des promeneurs, le sylvain ou l’écureuil et sous un tapis de feuille, l’araignée. Nous sommes des nains et des géants dans cet environnement foisonnant. Tout au long du chemin, panneaux didactiques et stations récréatives sont autant de fenêtres ouvertes sur la forêt et proposent de zoomer de manière ludique sur ce qui fait sa vie. Effet visuel saisissant quelques mètres plus loin, quand nous découvrons grandeur nature une coupe du terrier du blaireau. La fascination et l’amusement sont à leur comble quand nous devenons plus petits qu’une fourmi. Les deux garçons escaladent la fourmilière. Rires assurés !

un sentier pédagogiques, jalonnée de panneaux didactiques

Panneaux didactiques, parc chlorophylles (c) Nathalie Diot

Le plaisir d’une douce randonnée

Nous poursuivons notre paisible randonnée et profitons des bienfaits de la nature. L’air est doux à respirer, les senteurs divines. Les enfants profitent de cet immense espace de liberté et courent devant nous. Ici, ils soulèvent des volets pédagogiques, là ils glissent sur un toboggan. Chacun fait le plein d’énergie à sa façon. Adultes, nous prenons le temps de lire les panneaux. Peut-être allons-nous enfin réussir à reconnaître les arbres de la forêt. C’est l’endroit idéal pour faire le point sur les incontournables: chêne, peuplier tremble, charme et le sorbier oiseleur dont les boules rouges égaille la forêt... Ce temple de la nature nous ravit les sens et l’esprit.

Les enfants accourent vers nous, exaltés. Ils ont découvert un pont qui s’enfonce dans la forêt.  Impressionnés, ils ont préféré nous attendre avant d’emprunter cette passerelle de 40 mètres de long conduisant à la cime des arbres. Impressionnant en effet. Nous évoluons à 15 mètres de hauteurs. Les feuilles sont à portées de main. Leur bruissement nous incite au silence. Nous nous arrêtons quelques minutes pour profiter de la vue et nous ressourcer. Nous laissons la magie opérer. N’est-ce pas un elfe que nous apercevons là-bas ?

Dans la peau des animaux

Après cette pause poétique inattendue, la balade se poursuit tranquillement avec à chaque tournant un nouveau décor, une explication étonnante, un atelier amusant. Et si on se mesurait aux animaux qui nous entourent ? Faire l’équilibre comme une cigogne, regarder aussi loin qu’une buse, porter des poids lourds comme une fourmi, faire le funambule comme les écureuils... Samuel se prête volontiers aux diverses expériences pendant que Gabriel s’essaye au mur d’escalade.

 

Et voici la plaine de jeux ! De hautes tours de bois reliées par des parcours de cordes, des toboggans... Des poutres de bois, des entonnoirs pour échanger depuis la tour inclinée... La diversité des activités proposées séduit autant les enfants que les parents. Assis sur un banc ou allongés dans l’herbe, nous nous amusons des pitreries des enfants tout en nous relaxant. Difficile de quitter ce havre de paix et de joie mais nous n’avons pas encore tout vu. La forêt légendaire nous attend.

Un balcon avec vue sur l’imaginaire

Gnomes, lutins, fées sorcières, dragons, loups-garous imprègnent de leur présence immatérielle la forêt. Que de personnages fantasmagoriques sortent du puits des contes. Ils se cachent dans le parc... Les enfants jouent à les découvrir. Le retour à la réalité se fait lentement : cabane en bois, scierie, chemin de fer sont encore évoqués avant de découvrir une dernière aire de jeux. Nous prenons une collation en terrasse à 500 mètres d’altitude. La force du paysage nous ensorcelle encore. L’accueil nous annonçait une heure de balade, nous y avons passé tout l’après-midi. Nous sommes les derniers à sortir du parking et les enfants en redemandent encore. Un moment inoubliable en famille.  

Vivre cette expérience 

Parc Chloropyhlle 
60 rue des Chasseurs Ardennais, B-6960 Manhay 
Tél: +32 (0)84 378 774
www.parcchlorophylle.com