Photo de l'entrée de la citadelle de Charlemont, découverte à trottinette électrique, par Mégane Dardenne

J’ai exploré Charlemont en Trottinette électrique tout terrain

 

 

 

     
Profile picture for user Mégane Dardenne

Mégane Dardenne

Ambassadeur depuis 2 années

Un nom qui en dit long

Outdoor & Food

Ce qui fait la particularité de cette visite, c'est de pouvoir accéder à des endroits du site qui sont initialement interdits au public.

J’ai exploré Charlemont en Trottinette électrique tout terrain

Une activité ludique pour une visite insolite du site

5 min d'aventure insolite

Si, comme moi, vous êtes un(e) aventurier(e) dans l’âme et que l’idée de découvrir de nouvelles choses (insolites, parfois déroutantes mais surtout exaltantes) vous enchante, vous êtes au bon endroit. Je vous emmène à la découverte de Charlemont, citadelle de Givet, en trottinette électrique tout terrain.

Quand la nouvelle est tombée, ma première réaction a été « je dois absolument tester ça ! ». Grande amatrice d’activités de plein air aux sensations plus ou moins fortes, il m’était impossible de refuser quand Mickaël Gault, le responsable technique du Parc Terraltitude à Fumay, m’a proposé de venir tester l’activité en exclusivité. Le rapport entre Terraltitude et les trottinettes ? Et bien, les Trott’ (appelons les comme ça dorénavant) viennent de là-bas et l’activité est, de ce fait, encadrée par les animateurs du parc. Voilà qui devrait en rassurer plus d’un(e). La visite est donc encadrée, guidée et soumise à des règles de sécurité. Une petite session d’entrainement précède chaque départ pour se laisser le temps d’apprivoiser la bête !

Les trottinettes électriques tout terrain devant la citadelle - Mégane Dardenne

Je ne suis pas seule lorsque je me rends sur les lieux. Marianne, mon assistante, m’accompagne. Nous avons sur le dos une tenue confortable. Exit les talons aiguilles, ici baskets oblige ! Arrivée sur le site, je me sens comme une Very Important Person (VIP). La citadelle de Givet n’est pas encore ouverte au public, il est tôt, le ciel est dégagé, la visite s’annonce bien.

Mickaël, nous attend devant une douzaine de trottinettes électriques. C’est évident, nous ne serons pas seules durant cette expédition. Tant mieux, plus on est de fous plus on rit ! D’autres personnes se joignent à nous ; des hommes, des femmes mais aussi des enfants.

La Trott’ ressemble à un VTT sans selle et sans pédales

Au premier abord, la Trott’ ressemble plus à un VTT qu’a une trottinette. 2 grosses roues avec des pneus tout terrain. Un guidon avec deux freins (avant et arrière). Il ne manque que la selle et les pédales. A la place, un repose pieds qui fait la particularité d’une trottinette classique. Sans oublier l’accélérateur qui se trouve sur le guidon.

Je ne fais pas trop la maligne quand j’enfourche la Trott’. Elle est même plutôt intimidante mais c’est à la portée de tous, paraît-il. Alors je retrousse mes manches et j’affiche un visage serein.

Je retrousse mes manches et j'affiche un visage serein - Mégane Dardenne

Équipement et consignes de sécurité

Mickaël, avant de nous briefer sur le côté technique et fonctionnel de l’appareil, ne lézarde pas sur les mesures sécuritaires. Casque à chacun, consignes à respecter...nous sommes prévenus ! Interdiction de s’éloigner du guide !  

L’engin étant assez sensible, il est important de garder une distance de quelques mètres entre chaque. Une impulsion incontrôlée et un carambolage est vite arrivé. D’où l’importance d’un intervalle de sécurité. C’est comme avec tous les moyens de transport finalement.

« Il faut y aller doucement et progressivement » nous met en garde Mickaël.  Quant au freinage, il faut lâcher l’accélérateur. Logique ? Pas tant que ça en fait.

Pour démarrer, une pousse au pied pour lancer la machine et l’électrique prend le relai grâce à la petite gâchette qui sert à accélérer et passer les vitesses. Je dois avouer qu'au bout de quelques minutes, ce qui semblait pour moi difficile, voire impossible, devint un jeu d'enfant. L'appareil est tellement intuitif qu'on s’y sent de plus à plus à l'aise.

Après un petit entrainement sur le parking, nous démarrons notre excursion, en file indienne, à la découverte du site emblématique de la ville de Givet : La citadelle de Charlemont.

A la découverte de la citadelle de Charlemont - Mégane Dardenne

Une expérience authentique hors des sentiers battus

Mickaël nous emmène dans des lieux insoupçonnés de la citadelle. Nous ne le savions pas au préalable mais ce qui fait la particularité de cette visite, bien plus que pour son côté ludique, c'est de pouvoir accéder à des endroits du site qui sont initialement interdits au public.

Nous longeons des kilomètres de remparts sur une route goudronnée, ce qui nous laisse le temps d’apprécier les vertigineuses murailles qui constituent l’enceinte de la citadelle. Jusque-là, rien de bien méchant en pratique. Petit passage sur un pont puis nous traversons des zones de plus en plus escarpées, hors des sentiers battus. Le décor est époustouflant. Le vert de la campagne qui nous entoure se marie parfaitement au bleu du ciel. Une brise légère nous procure un sentiment de bien-être et de liberté à mesure que nous gagnons de la vitesse. Virage à gauche, virage à droite, côte en 4ème vitesse, le terrain nous met à l’épreuve mais tout le monde s’en sort indemne. Il nous est même arrivé d’avoir à allumer la lampe torche qui se trouve sur le guidon pour descendre dans des galeries. Plongé dans la pénombre, le passage peut paraître périlleux mais la lampe fait bien son job. 

Hors des sentiers battus - Mégane Dardenne

Un lieu qui recèle bien des trésors

A mesure que nous « trottons » (si je puis dire), la citadelle se révèle à nous comme un joyau emblématique de l’architecture militaire du XVIIe siècle. Ce site qui a eu son lot de rebondissement à travers les siècles a vu passer, entre ses remparts, de nombreux soldats comme en témoigne « Le cœur de Charlemont ». Un trésor que cette promenade révèle au grand jour et que je préfère ne pas détailler ici afin de laisser une part de mystère pour les personnes intéressées qui le découvriront par eux-mêmes.

Autre belle surprise ? 2 points de vue remarquables sur la vallée de la Meuse, inaccessibles lors de la visite classique (à pied). Quelques clichés pour immortaliser cette journée et il est déjà temps de rebrousser chemin.

Vue sur la vallée de la Meuse - Mégane Dardenne

Pouvoir découvrir ou redécouvrir le site de Charlemont d’une manière originale et ludique était une évidence pour moi. D’autant plus qu’il s’agissait de le faire grâce à un mode de transport qui respecte notre environnement, qui respecte mon Ardenne à laquelle je suis attachée.

Ici aucune pollution, aucun vacarme, les trott’ électriques offrent la possibilité à tout à chacun, de 8 à 88 ans, de visiter le site sans se fatiguer (quoique à la longue, des petites douleurs au pouce, aux jambes, voir au dos peuvent apparaître). Mais ce sont là les signes d’une visite dynamique, pleine de péripéties et de jolies surprises.

Découvrez cette expérience en vidéo

 

Vivre cette expérience

Trottinette électrique tout-terrain / Charlemont, Citadelle de Givet
1 Sous Charlemont, 08600 Givet, France.
www.terraltitude.comwww.charlemont-citadelle-de-givet.fr
Renseignements et réservations au 03 24 57 57 59

Randonnée encadrée d'une heure à la découverte de Charlemont, Citadelle de Givet
Prévoir d'arriver 15 minutes en avance
Départs à :
11h, 13h30, 15h et 16h30 tous les jours sauf le mardi

 

 

Prérequis et contraintes :

Questions d’équilibre, il ne faut pas souffrir de problèmes d’oreille interne. La pratique est déconseillée aux femmes enceintes en raison des nombreuses secousses qu’il peut y avoir en chemin.

L’activité n’est pas autorisée en dessous de 8 ans et inaccessible aux PMR