Weekend au château de Vianden - Pauline de Unloved Countries

J’ai passé un weekend à Vianden

L’un des plus beaux témoignages de l’architecture féodale en Europe

CHÂTEAU DE VIANDEN : UNE REMONTÉE DANS LE TEMPS À TRAVERS LE CHATEAU ET SON VILLAGE

                     

Deux jours de visite (en prenant son temps)

 

Un bijou de l’époque médiévale dans un écrin de verdure où plane l’âme d’un célèbre écrivain français. Bienvenue à Vianden, un village encaissé de la vallée de l’Our dans les Ardennes luxembourgeoises. 

La galerie byzantine du Château de Vianden - Pauline de Unloved Countries

Un époustouflant château féodal

 

Comme tout bon château médiéval qui se respecte, le château de Vianden est construit sur un éperon rocheux. À l’approche du village, le monument s’impose dans notre champ de vision au détour d’un virage. Il nous estomaque d’entrée de jeu. L’ancienne demeure des Comtes de Vianden nous fait face sur l’autre rive. Imposant, ensorcelant et surtout intact. Ce dernier détail a son importance. Nous le comprenons le lendemain pendant la visite.

Le château est construit en majeure partie entre le 11ème et le 14ème siècle, sur les ruines d’un castel romain puis d’un refuge carolingien. Le château devient alors la demeure principale des Comtes de Vianden jusqu’au début du 15ème siècle. Aujourd’hui, l’édifice est l’un des plus beaux témoignages de l’architecture romane et gothique en Europe.

Au 13ème siècle, Vianden est à son apogée

Remanié plusieurs fois au cours des siècles, le lieu massif s’échelonne sur trois grands étages. Je suis totalement subjuguée par la galerie byzantine et la chapelle supérieure. La première est une immense salle ouverte aux vents qui s’engouffrent par les fenêtres non vitrées. Ses ouvertures possèdent trois voûtes typiques de l’art byzantin. Je m’y attarde en admirant la vue grisante sur les collines environnantes. Néanmoins, moi qui aime l’architecture et l’histoire, je ne suis pas au bout de mes surprises. Quelques mètres plus loin à la fin du chemin de ronde se situe la chapelle supérieure. Je suis subjuguée de découvrir une chapelle si colorée. Devant mes yeux, le rouge, l’ocre, le bleu, le blanc décorent tantôt les piliers, tantôt les voutes, ou les murs, le tout formant une petite pièce hexagonale fascinante, dont l’origine remonte au 12/13ème siècle. Je dois avouer que je n’imaginais pas le Moyen-Âge aussi bariolé, bien que la cathédrale d’Albi en France, en soit aussi un beau témoignage.

La chapelle supérieure du château de Vianden - Pauline de Unloved Countries

Un château reconstruit à l’identique

Dans la chapelle basse, nous apprenons que les citoyens de la ville venaient y écouter la prière. Ils avaient donc accès à la demeure des comtes ! Les nobles et les habitants pouvaient ainsi assister aux offices sans se croiser, chacun à leur étage. Un puits connectait les deux pièces laissant entendre la voix du prêtre. Ce va-et-vient des citoyens dans le château dure jusqu’à la construction de l’église des Trinitaires en 1248. Vianden est alors à son apogée et les citoyens disposent désormais de leur propre lieu de culte. Durant le reste de la visite, nous traversons tour à tour les chambres à coucher, la cuisine, la salle des chevaliers, des banquets et même la cave à vin!

 

Mais ce château n’a pas toujours été aussi resplendissant. Au dernier étage, une exposition nous apprend ainsi que le monument a été en partie reconstruit entre 1978 et 1987. Vendu puis démembré au XIXème siècle, l’édifice perd la majorité de ses belles pièces et ne possède plus de toit! Ce dernier est donc entièrement refait et certaines salles comme la galerie byzantine, la salle des comtes, la chapelle supérieure rénovées. Les travaux, réalisés grâce à des plans laissés par Vauban et des dessins d’époque respectent l’architecture historique des lieux. Oubliez donc le charme des châteaux à moitié en ruine ! Le château de Vianden joue dans un tout autre registre. Pour une fois, nous n’avons pas besoin de faire fonctionner notre imagination. La beauté du château tel qu’il était à l’époque médiévale se trouve simplement devant nos yeux.

Le château de Vianden, vue depuis les remparts - Pauline de Unloved Countries

Promenade sur les murailles de la ville haute

Mais le Vianden médiéval subsiste également à travers ses remparts. Dotée de tourelles dites “à gorge ouverte”, cette muraille jadis défensive entoure le village haut et atteste de l’existence d’une imposante cité fortifiée au pied de la demeure féodale. La cité est même la capitale du Comté de Vianden au Moyen-Âge ! Un comté qui regroupe pas moins de 136 villages et s’étale alors sur une surface équivalente à celle du Duché du Luxembourg.

 

Nous continuons donc notre exploration des lieux en empruntant le chemin bordant ce mur. Il est agréable à parcourir, peu difficile et nous laisse apercevoir les arrières-cours et jardinets des habitants. D’ailleurs, c’est de cet endroit que vous avez l’une des plus belles vues sur le château. La muraille descend ensuite quasiment jusqu’à la rivière avant de stopper face à la ruelle menant à la brasserie des Arts près du pont. Jadis, la muraille était composée de 24 tours et cinq portes. Ces dernières ont toutes disparu.  

En contrebas du château, nous faisons un détour par la Tour Hockel jadis rattachée à cette ceinture de sécurité. Construite en 1603, c’est une véritable tour de guet qui pouvait être habitée contrairement aux autres tourelles. Aujourd’hui, elle sert de clocher.

Les remparts de la ville haute - Pauline de Unloved Countries

L’église des trinitaires et son cloître

Après avoir parcouru la muraille en se laissant transporter par ces lieux chargés d’histoire, nous finissons notre visite dans l’Église des Trinitaires et son cloître situés au milieu du village.

Quand nous entrons, le bâtiment éclairé d’une lumière tamisée est vide. Une atmosphère noble y règne, peut-être en raison de la décoration rococo des lieux. Un grand bloc ressemblant à une tombe trône sur le passage face à l’autel. C’est le gisant de la dernière descendante des Comtes de Vianden, Marie de Spanheim (1400). À côté du monument, se situe l’ancien cloître aujourd’hui ouvert au public.

La plus belle vue de Vianden

Si depuis le château, la vue sur le village n’est pas trop mal, il faut grimper un peu plus pour admirer la cité fortifiée dans son ensemble. Le deuxième jour de notre visite, nous achetons alors nos billets à 5,50 euros l’aller/retour pour emprunter le funiculaire. C’est l’unique télésiège du Luxembourg.

Il enjambe la cité et passe littéralement au dessus de la route principale direction la colline surplombant le château à 440 m d’altitude ! Une fois en haut, nous allons boire un verre au restaurant attenant. La vue sur le village est époustouflante et le ciel radieux si bien que nous repartons les joues rougies par le soleil.

Vue sur Vianden depuis les hauteurs du funiculaire - Pauline de Unloved Countries

Les bords de l’Our

Après avoir arpenté le village, nous allons nous ressourcer le long de l’Our, la rivière  traversant le village. Nous y passons pas mal de temps à regarder les canards et leurs petits nager d’un bout à l’autre à la recherche de nourriture. Nous apercevons même un héron cendré perché en haut d’un arbre !

Un musée sur l’auteur des “Misérables”

Comme je vous le disais en introduction, l’âme d’un écrivain célèbre plane sur ce petit village de l’Ardenne luxembourgeoise : celle de Victor Hugo ! Le romancier français y a séjourné quelques mois durant son exil et fait plusieurs voyages dans le duché. Aujourd’hui, la maison qu’il a occupée se visite. Elle est située à côté du pont, côté ville basse.

Pendant ses différents séjours, Victor Hugo aurait écrit une cinquantaine de poèmes et réalisé une soixantaine de dessins et lavis. La maison reconvertie en musée retrace donc cette histoire méconnue de l’auteur s’étant opposé au coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte en 1851. L’écrivain s’est exilé durant près de 19 ans ! 

Vivre cette expérience

 

Vianden, Luxembourg

Adresse château :

Montée du Château, 9408 Vianden (Luxembourg) 
Tél.: +352 83 41 08 1
www.castle-vianden.lu

 

Tarifs et heures d'ouverture
Adultes : 7€
Enfants 6+ : 2€
Etudiants (13-25 ans avec carte) : 4€50
Séniors (65+) : 5€

Ouvert de 9h à 17h du lundi au vendredi
Ouvert de 10h à 16h les samedis, dimanches et jours fériés. 

Mes bons plans

 

Nous avons mangé plusieurs fois au restaurant “l’ancien cinéma” qui propose tous types de plats bon marché comparé aux restaurants un peu plus chers bordant la rivière (sans doute en raison de la vue). L’endroit est décoré comme une salle de cinéma. Vous avez même la possibilité de venir avec un film de votre choix et de le visionner au fond de la salle équipée d’un projecteur ! Des livres sur le cinéma sont éparpillés un peu partout dans le restaurant et même le menu est aux couleurs du Septième art.

Pour les amateurs de charcuterie ardennaise, il y a aussi une boutique que vous ne pouvez pas manquer accolée au musée Victor Hugo. 

Si vous êtes en camping-car, ne ratez surtout pas l’une des plus belles aires de motor-home des Ardennes. Elle est située en bord de rivière à moins d’un km de Vianden. Vous avez la vue sur la rivière et les collines environnantes ainsi que le château surplombant la colline sur votre droite. L’endroit est féérique. La nuitée est à 15 euros. Douches, sanitaires et électricité sont disponibles (électricité en supplément).

Vous avez également la possibilité de dormir dans l’un des hôtels du centre-ville dont celui de Victor Hugo juste en face du musée éponyme.