Bouillon en camping-car

3 pays et 5 circuits en camping-car à travers l'Ardenne

Sillonner l'Ardenne en camping-car, c'est la promesse d'une incroyable liberté conjuguée à la découverte d'un certain art de vivre

L'Ardenne en camping-car

Au plus proche du mythe ardennais

4 min d'épopée

À la croisée des mondes, dans le coeur des forêts ou le long d'un cours d'eau, à l'assaut des forteresses ou à l'affût des légendes, sillonner l'Ardenne en camping-car, c'est la promesse d'une incroyable liberté conjuguée à la découverte d'un certain art de vivre. On respire, on vit, on s’éblouit !

 

Mais par où commencer en camping-car ? S'il y'a quelque chose que nous ayons appris au gré de nos voyages, c'est que l'eau est bien souvent le meilleur des guides. Elle creuse et façonne les paysages. Elle conditionne la vie des hommes. Son courant continu est un infini voyage. Près des forêts mystérieuses, des inébranlables forteresses, des authentiques brasseries ou des trésors du patrimoine, les courants ne sont jamais loin en terres ardennaises ! Et il y aura toujours des hommes et des femmes au coeur de chaque vallée pour vous raconter leurs histoires… D'ailleurs, si l'Ardenne était un livre, la Meuse en serait la reliure et ses affluents, des pages alimentant un récit fabuleux

Les meilleures ambiances

Nous trouvons judicieux de débuter justement notre périple, en empruntant ce couloir fluvial de Maastricht à Mouzon. Là où le relief verdoyant est, par endroits, marqué du sceau d'activités industrielles, autrefois prospères. Là où le massif se déploie indifféremment sur le territoire de la France, de la Belgique et du Luxembourg ! La vallée de la Semois (jusqu'à la Semoy en France) qui afflue vers la Meuse est un bel exemple d'une itinérance enchantée qui se joue des frontières. Nous adorons ces atmosphères mystiques qui se libèrent au petit matin dans la brume et que le camping-car nous permet d'apprécier pleinement. Aujourd'hui au bord de l'eau, demain au-dessus des nuages. Après demain au coeur de la forêt luxuriante à écouter un cerf bramer, le jour suivant dans l'une de ces villes pittoresques ou dans le calme de la campagne.

Une grande liberté

 

Car notre traversée ardennaise se traduit aussi par une ruralité ayant conservé toute son authenticité et ses traditions. Aux sources de la Semois au Pays d'Arlon et au coeur de Gaume, le long de l'Amblève ou de petits cours d'eau comme la Lienne, il est simple de s'y arrêter, de s'ébahir d'un patrimoine exceptionnel à travers des villages de caractère au label « Plus beaux village de Wallonie » et de goûter à une gastronomie généreuse. Il n'y a aucun problème pour trouver où dormir, dans les campings et les aires à disposition, ou en pleine nature. Nous aimons cette liberté aux vertus ressourçantes. N'est-ce pas tout ce que l’on recherche dans un voyage en camping-car ?

 

Une mosaïque de paysages et de traditions

 

Au coeur des vallées, nous faisons d'ailleurs la rencontre avec un savoir-faire millénaire, patrimoine de saveurs dont on s'enorgueillit aux quatre coins de l'Ardenne : le brassage de la bière ! Guidés par les locaux et en visitant quelques brasseries partout sur le territoire, nous apprenons à différencier les bières industrielles, des bières d'abbayes et des micro-brasseries, qui fleurissent dans la région. Tout cela procure un éventail de saveurs. Le fruit du travail de passionnés, jamais trop éloigné d'un terroir emprunt de légendes. Lupulus, La Chouffe, la Lienne, l’Elfique… Ne jamais oublier que c'est la pureté de l'eau, qui donne ses qualités au breuvage et qu'au bord d'une source et dans la confidence des forêts, naissent les nymphes, les fées et autres créatures légendaires, tels les fameux nutons !

Des surprises à chaque carrefour

Il y a aussi ces sites incroyables, qui jalonnent le parcours. Les circuits de l'Ourthe puis du Grand-Duché de Luxembourg, nous procurent d'ailleurs les plus grands frissons, que ce soit à travers ces paysages creusés, ces îlots dessinés par la confluence des cours d'eau, ces forteresses et châteaux imposant leurs imprenables silhouettes sur les paysages ardennais. Comme Victor Hugo à son époque, nous sommes sous le charme de Vianden. Nous sommes subjugués par Sedan, les forteresses de Namur et de Dinant, projetés et transportés par le secret du château de la Petite Somme, lieu de retraite de la communauté hindoue de Radhadesh. Décidément insolite !

« Est-il possible de voyager autant en si peu de temps ? »

 

Plus nous sillonnons le territoire, plus l'Ardenne dévoile ses subtilités. En quelques kilomètres seulement, nous constatons que la fabuleuse régions des Hautes-Fagnes - sur le circuit qui nous amène à la rencontre de l’Amblève - apporte une dose de culture germanique. Quelle surprise ! Si bien qu'on se demande : est-il possible de voyager autant en si peu de temps ?

 

Ainsi, l'Ardenne se révèle ce qu'elle a été et demeure aujourd'hui : une terre de contacts entre les cultures européennes. Un lieu commun, peut-être hérité des vicissitudes de l'Histoire ? C'est en tout cas un réel plaisir de le constater et, plus fort encore, de le vivre. Hé oui ! L'irrésistible « Belgitude » ou le caractère réservé, de prime abord, des Ardennais, ne saurait cacher une générosité à toute épreuve et surtout un amour inconditionnel pour la région. Comme dirait l’autre : « Une frite, une bière ça met tout le monde d'accord ! ».