philippe collignon , guide trekking passion

Au bord de la rivière, la magie opère

Profile picture for user Corinne Stoppelli

Corinne Stoppelli

Ambassadeur depuis 1 année 11 mois

Alors que la nuit tombe sur la vallée, on n’entend plus que nos souffles, le bruissement des feuilles tombées sous nos pieds, le brame des cerfs et le claquement de leurs bois, au loin.

trekking passion

Malgré un automne splendide, une pluie légère nous surprend alors que Philippe Collignon nous invite à un thé fumant dans son gîte rural, la Grange du Bout du Chemin. C’est de cette accueillante maison de pierre que partent et reviennent les heureux randonneurs qu’il emmène à travers sa chère Ardenne, à la découverte de ses plus charmants détails.

6 mins d’évasion

Nous nous équipons tranquillement, appareils photo dans les sacs étanches, capuches et guêtres. Un dernier coup d’oeil au feu qui réchauffe la pièce commune et l’on s’en va braver l’humidité, sans sourciller.

 

La féérie de l’Ardenne

 

Pour cette balade de quelques heures, Philippe nous a concocté une marche salutaire dans le Parc Naturel des Deux Ourthes, à travers la Vallée des Fées. Nous partons d’Achouffe et, après seulement quelques minutes, nous sommes propulsés dans un royaume étincelant de rosée, flamboyant de verts et peuplé de mille êtres curieux que l’on devine à peine mais que l’on sait présents.

Guide touristique en randonnée pédestre et accompagnateur de montagne, Philippe Collignon guide les marcheurs à travers sa région. Il organise aussi des séjours à l’étranger et des balades à thème (castors, champignons, brame du cerf, etc.). Il propose en outre le gîte dans sa charmante Grange du Bout du Chemin à Sommerain.

 

Philippe, qui a dû sillonner la région au moins un demi-million de fois, nous raconte chaque détour du sentier avec l’enthousiasme de celui qui les découvre pour la toute première fois. Les oiseaux, les plantes, les champignons, tout prend une dimension extraordinaire. Ces derniers nous fascinent d’ailleurs particulièrement, car Philippe semble les connaître comme sa poche. Il nous communique tout naturellement une soif d’observation et d’apprentissage. J’imagine que s’il n’avait pas été guide accompagnateur, il aurait fait un excellent professeur.
 

Bolets, vesses-de-loup, fausses chanterelles et j’en passe… On pourrait en faire une collection! Les amanites tue-mouches (ci-dessus) ponctuent la forêt et lui confèrent un petit air de conte de fées (attention à ne pas les prélever, elles sont toxiques).

Avec Philippe, on se sent comme de grands enfants et l’on s’émerveille ensemble de tout et de rien. On partage notre amour pour les plus petits détails... Après tout, il font toute la différence!”

castors sur l'Ourthe

Les castors de l’Ourthe

 

Que serait la vallée de l’Ourthe sans ses architectes paysagistes? Omniprésents et pourtant presque impossibles à voir, les castors ont laissé leur trace partout. D’impressionnants barrages et des troncs parfaitement ciselés ponctuent notre balade. Ces rongeurs souvent détestés sont pourtant fort utiles.


Lorsqu’il y a une inondation, par exemple, le barrage permet à l’eau de se répartir sur les berges plutôt que de créer un effet d’accélération.

L’eau stagnante dans laquelle ils nidifient contribue à la création d’un nouvel éco-système: un paradis pour grenouilles, insectes et oiseaux de tous types! Finalement, l’eau qui traverse leur habitat est filtrée et purifiée par les végétaux qui y élisent domicile.

 

S’amuser sous la pluie

Un peu technique en raison de la pluie combinée au sol glissants, racines, écorces et troncs à chevaucher, cette balade nous amuse comme s’il s’eût agi d’un jeu de piste, tout en nous offrant quelques points de vue spectaculaires. Les couleurs de l’automne commencent à poindre et le doux ronronnement de la rivière, omniprésente, nous berce au fil des pas.

Mon compagnon entreprend un série photographique de tous les différents champignons découverts dans les bois d’Ardenne. Il poursuivra son projet pendant les dix jours que durera notre voyage dans la région. La passion de Philippe crée des idées et de l’enthousiasme! 

Top des saveurs d'Ardenne

En savoir plus

Un dîner aux saveurs ardennaises


Après un petit verre d’un liqueur de pissenlit concoctée par les soins de Philippe, nous empruntons la route qui nous ramènera à Achouffe.

Nous prenons place à l’une des tables de La Grange, l’un des restaurants du coin. L’ambiance y est toute particulière: un rappel de vieux chalet, tout boisé, un plafond très haut et des couleurs sombres et chaudes qui le rendent confortable. On y découvre quelques spécialités du terroir, comme la truite de l’Ourthe et le jambon d’Ardenne, tout en faisant plus ample connaissance avec Philippe, un homme décidément plein de ressources.On refait le monde avec quelques verres de Lupulus, l’une des bières d’ici. Et puis se fait l’heure du lever de rideaux sur le clou du spectacle...

Le brame du cerf


À cette époque de l’année, les cerfs en rut brament et il est possible de les entendre à la tombée de la nuit.

Philippe nous guide jusqu’à l’orée de la forêt et l’on se fait aussi discrets que possible. Autour de nous, le sol retourné par les sangliers et la brume pesante confèrent aux bois une ambiance étrange, mystique.

 

Et ils sont là ! Alors que la nuit tombe sur la vallée, on n’entend plus que nos souffles, le bruissement des feuilles tombées sous nos pieds, le brame des cerfs et le claquement de leurs bois, au loin. Il doit y avoir mille sangliers cachés autour de nous, mais l’attrait magique de cet endroit efface toute peur.

 

Deux mondes parallèles se côtoient ainsi pour quelques instants, avant que n’arrive l’heure de prendre la route vers d’autres horizons ardennais.

Vivre cette expérience 
Trekking passion, compagnie ardennaise de randonnée
trekkingpassion@gmail.com
+32 61/28.86.84
http://www.compagnieardennaisederandonnee.be/new/