Lac de Nisramont

Les lacs

Les lacs

La main de l'homme n'est pas toujours nuisible à l'authenticité des paysages. Il arrive même qu'elle ajoute à leur splendeur. Dans les Ardennes, les lacs en sont les témoignages, tels des miroirs où se reflètent les beautés environnantes. On y pêche, on y navigue, on s'y baigne. Ces eaux sont d'immenses larmes de joie. Goûtez ces millions de gouttes pures !

Baignade au lac des Vieilles Forges

Les lacs de l'Ardenne se prêtent pour toute activité,
la pêche, la baignade et des activités nautiques...

 Avant de plonger, lisez donc...

 

  • Expérience n°1.
    Il est tout juste 6 heures et demie. Le jour se lève sur l'Ardenne. La barque a glissé lentement vers la berge opposée du lac, puis a stoppé d'elle-même. Nul bruit, sauf les premiers chants des oiseaux et par intermittence, le doux tremblement des feuilles des arbres alentour agitées par une timide brise d'été. Le temps est venu. D'un geste ample, vous lancez votre ligne. La pêche, entre sport et loisir, qui rime avec plaisir, patience, silence. Les poissons vont mordre. Peut-être ou peut-être pas. Mais vous avez déjà gagné. Vous vous ressourcez.

  • Expérience n°2.
    Jour J – 1. Les questions des enfants fusent durant le trajet. L'une d'elles revient sans cesse. « C'est quoi un lac ? ». Le père réfléchit et finit par répondre : « Une mer, en plus petit. » Jour J. Les vacances enfin. Papa est parti pour un footing sur le chemin qui longe le lac. La fille aînée découvre les joies de la voile sur un dériveur, sa cadette s'essaie à l'accro-branche, aménagé à quelques pas de la rive. Le petit dernier apprend à nager avec un moniteur diplômé. Sa maman l'observe puis profite à son tour des eaux cristallines, effectue quelques brasses avant de rejoindre la plage de sable pour une séquence farniente. A midi, tout le monde a rendez-vous pour un pique-nique à l'ombre des chênes qui bordent le lac. L'Ardenne les a séduits d'emblée.

  • Expérience n°3.
    Lisez ce qui suit et laissez-vous convaincre. Les lacs ardennais sont faits pour vous.

Lac de la Haute-Sûre
Barque dans la brume
Lac de Warfaaz
Les lacs de l'Eau d'Heure
Lac de la Haute-Sûre
Lac de Nisramont
Baignade au lac de Bairon

Voir toutes les images

Les lacs sont de vrais lieux de ressourcement

Miroirs, ô beaux miroirs...

Nés pour la plupart de la volonté des hommes, pour alimenter l'énergie des moulins et des usines d'abord, et, après l'érection de barrages, ensuite, pour fournir de l'électricité et parer aux inondations, les lacs des Ardennes françaises, belges et luxembourgeoises se sont naturellement fondés dans un paysage déjà riche. Comme pour donner une touche finale au tableau que l'histoire et la nature avaient peint au fil des millénaires… Et qu'importe leur taille. S'il n'y plus de mer en Ardenne, ils sont désormais nos petits océans, nos miroirs aquatiques où d'une saison l'autre, forêts et villages reflètent leurs couleurs et leurs fières silhouettes. Espaces riches de leurs flore et faune, les lacs sont également des terrains de jeux nautiques sans égal. Havres de paix, plus vrais que nature et enchanteurs. Jugez plutôt…

Les lacs de l'Eau d'Heure

On mouille le maillot (ou pas)

Des lacs, certes. Mais pour y faire quoi, à part trouver quelque source d'inspiration poétique ou artistique ? Tout le monde n'est pas Lamartine… Soit. Mais chacun peut, s'il le veut :

  • marcher ou courir sur les berges, pour profiter de l'air et des aires de calme ou de jeux

  • observer faune et flore, seul ou avec des guides passionnés

  •  capturer via son appareil photo des panoramas de choix

  • pêcher, tranquille, loin des bruits des rivières urbaines et à l'écart des plages

  • se baigner et nager ou opter pour des séances de bronzage

  • naviguer. Et qu'importe l'embarcation, pourvu qu'il y ait l'ivresse avec ou sans vitesse : pédalos, canoës et kayaks, barques à l'ancienne, et parfois voiliers, planches, skis nautiques !

 

Conclusion : Les lacs des Ardennes n'ont décidément rien à envier à leurs cousins des Alpes ou de Bavière !

Une sélection internationale !

Panorama des lacs d'Ardenne, d'ouest en est.

Lac des Vieilles Forges

Dans les Ardennes françaises, deux lacs sortent du lot de par leurs eaux à la superficie suffisante pour offrir un large panel de paysages et d'activités.

 

Au coeur des bien nommées crêtes pré-ardennaises, cette petite région intermédiaire qui prend des allures de Toscane sous les soleils d'été, citons d'abord le lac de Bairon, près du Chesne, aménagé au XIXe lorsque fut creusé le canal des Ardennes.

Sur 120 hectares, il offre de part et d'autre d'une digue une zone naturelle prisée des férus d'ornithologie et une base de loisirs avec plage, sports nautiques et petits coins de pêche.

 

Au nord, jouxtant la vallée de la Meuse en amont de Revin, c'est le lac des Vieilles-Forges qui propose 140 hectares que dominent des collines forestières. Les sportifs et randonneurs l'adorent (le tour du lac fait plus de 11km).

Les pêcheurs et amateurs de farniente aussi, pour sa belle plage de sable. Un centre nautique incite enfin à la pratique de la voile. Que demander de plus ?

Lac de Bairon

Dans les Ardennes belges, au nord, se partageant entre les provinces de Hainaut et de Namur, les cinq lacs de L'Eau d'Heure totalisent 600 hectares de plan d'eau, enserrés dans un site riche par ailleurs d'une même superficie de forêt et d'un ensemble égal encore de prairies. Soit 1800 hectares dédiés aux loisirs tous azimuts depuis l'aménagement de barrages dans les années 1970. Ce géant dispose d'une gamme d'activités à l'avenant : voile, plongée, parcs de jeux aquatiques ou sur les rives, randos pédestres ou VTT… On peut parfaitement y passer toutes ses vacances !

A l'opposé, proche des Hautes Fagnes, créé au XIXe pour l'industrie textile, le lac de la Gileppe près de Verviers offre 130 hectares. On y apprécie notamment l'incroyable point de vue à 360 degrés qu'offre la tour panoramique haute de 78m qui y est édifiée. On y admire un paysage sans pareil, le lac et la vaste forêt qui l'enserre.

 

Plus modeste, le lac de Nisramont près de La Roche-en-Ardenne est né après la Seconde guerre quand fut construit un barrage alimentant une centrale électrique. Une échelle à poissons sur l'ouvrage témoigne de la riche faune aquatique qui ravit les pêcheurs. Mais on peut aussi sillonner les 47 hectares à bord de paisibles canots.

 

Idem sur le lac de Robertville, au sein du parc naturel des Hautes Fagnes. Voilà 62 hectares encore dédiés à la pêche, au canotage, mais aussi à la baignade. Sur la rive, mini-golf et tennis sont aussi au programme.

Liste évidemment non exhaustive.

Lac des Vieilles Forges
Lac de la Gileppe et son barrage

Passons enfin aux Ardennes luxembourgeoises, qui ne sont pas en reste, avec le lac de la Haute-Sûre, aménagé en 1961 pour alimenter la région en électricité et en eau potable. Il est le joyau du parc naturel éponyme, près d'Esch-sur-Sûre, au nord du Grand-Duché. Tout en longueur comme s'il avait forcé les bras de la vallée, sa superficie de 380 hectares que dominent les forêts en fait un domaine de prédilection pour les amateurs de baignade, de voile mais aussi de plongée ! Le nec plus ultra ? Une mini-croisière à bord d'un bateau solaire.

Lac de la Haute-Sûre

Comme quoi les lacs ardennais se sont fondus dans un paysage séculaire tout en restant à l'avant-garde de la modernité.

Pour quelques heures, pour un week-end ou toutes vos vacances, les lacs des Ardennes vous attendent et vous tendent leurs bras couleur vif argent.