La haute de la Meuse entre Dinant et Givet

La vallée de la Meuse

La vallée de la Meuse

Les premières étapes de la Meuse: Mouzon, La Marfée et Charleville

Première étape de la Meuse après son « entrée » dans les Ardennes françaises, Mouzon fut jadis un carrefour stratégique au croisement du fleuve et de la voie romaine Reims-Trèves. Le centre de la petite ville forme une île. Un ancien cloître bénédictin, une abbatiale gothique, la Porte de Bourgogne et les maisons espagnoles, ce ne sont pas les sites patrimoniaux qui manquent.

 

Sur le territoire de Noyers-Pont-Maugis, les hauteurs de La Marfée constituent un belvédère sans pareil sur la vallée de la Meuse, en amont et en aval de Sedan. Un point de vue stratégique qui embrasse un territoire marqué par les batailles de 1870, 1914 et 1940 durant lesquelles, à chaque fois, le franchissement du fleuve fut déterminant. Ce n'est donc pas un hasard si plusieurs nécropoles françaises et allemandes se voisinent ici. 

Belvédère extraordinaire sur la vallée de la Meuse

Mézières puis Charleville, la Meuse multiplie les boucles. La plus bucolique enserre le Mont-Olympe et sa base de loisirs, vers Montcy. On y accède par une passerelle pédestre au charme suranné qui enjambe le fleuve depuis le musée et le quai Rimbaud. Tout un symbole avant de prendre la poudre d'escampette.

Les bords de la Meuse (c) Laëtis

De Bogny-sur-Meuse à Monthermé

Cette fois, la vallée a creusé son sillon au coeur du vieux massif. Le paysage a changé du tout au tout. Encaissée profondément dans la forêt, la Meuse a permis à l'industrie métallurgique de prendre son essor. C'est ainsi qu'à Bogny-sur-Meuse, ville ouvrière, les usines semblent des îlots cernés de vert. Une singulière sculpture naturelle domine sur une crête la longue cité bordée de raides coteaux : on y reconnaît depuis des siècles les silhouettes des Quatre Fils Aymon. Toute une légende d'Ardenne en un coup d’œil.

 

La Meuse forme une boucle que l'on jurerait tracée au compas. Pour mieux la contempler, on gagne l'un des nombreux points de vue, sur les hauteurs. De la Roche à Sept Heures, la boucle du fleuve est une carte postale en soi. Un peu plus loin, depuis la Croix Sainte-Anne, un autre panorama qui résume la beauté des Ardennes françaises : la Semoy (ou Semois) s'y jette dans la Meuse. Deux vallées n'en forment plus qu'une. Majeure.

Bogny-sur-Meuse, les 4 fils Aymon
Monthermé, la vallée de la Meuse (c) Laëtis
Monthermé, la Roche à sept heures (c) Céline Lecomte

Revin & Fumay 

Quand on aime, on ne compte pas. A Revin, la vallée de la Meuse s'offre pas moins de trois méandres que la ville, berceau de grandes entités et sagas industrielles appartenant désormais à l'histoire (Arthur-Martin, Faure), couvre de ses quartiers parfois pittoresques. Quelques kilomètres en aval, encore un méandre, et encore un passé industriel. Mais à Fumay, c'est l'ardoise que la vallée a offert aux hommes, puisée dans les entrailles mêmes de sa géologie profonde. D'autres trésors sont à présent à disposition des touristes : les sensations fortes du parc Terraltitude, où l'on peut survoler depuis un câble le dantesque itinéraire de la vallée dans la vieille montagne.

Dinant, Collégiale et Citadelle (c) Laëtis

Les prochaines étapes: Waulsort et Dinant

La frontière passée à Givet, le relief s'apaise peu à peu. Sur la commune d'Hastière, le village de Waulsort est un concentré de toutes les facettes du tourisme : les ruines du château Saint-Thierry, l'ancienne abbaye bénédictine, et une des plus anciennes églises romanes mosanes ! Mais outre de splendides panoramas sur le fleuve, il y a ici une ultime richesse héritée des siècles passés : traversez la Meuse sur l'embarcation du dernier passeur d'eau. Un service public qui est tout un voyage pour aiguiser vos rêves. Et en aval, Dinant où la Lesse offre ses eaux à la Meuse. 

La ville est dominée par sa citadelle et son musée ainsi que des falaises escarpées. Points de vue spectaculaires garantisLa ville basse, le long du fleuve, s'égaye autour d'une merveille gothique, la collégiale Notre-Dame. A proximité, d'autres tonalités résonnent. En sa ville natale, la Maison de Monsieur Sax (inventeur du saxophone) permet de tout savoir sur cet instrument. Faites vos gammes !

Namur & Huy

Autre ville séculaire qui doit tant, si ce n'est tout, à cette vallée synonyme de puissance et de commerce. Ce n'est pas un hasard si une formidable Citadelle fut érigée ici, juste à la confluence de la Sambre, autre cours frontalier et stratégique, et ce n'est pas un hasard non plus si la ville a été choisie comme capitale de la Wallonie. Administrative et festive, Namur se découvre à chaque coin de rue… et de formidables balades vous attendent le long de la Meuse.

Huy - cité des tanneurs et des orfèvres

Avant qu'ici la vallée de la Meuse ne traverse un imposant bassin houiller, Huy fut d'abord la cité des tanneurs et des orfèvres. Elle a conservé de cette époque une forme de noblesse. Des merveilles architecturales en témoignent : le Fort, le Pont, la fontaine de la Bassinia (XVe) et la rosace de la collégiale Notre-Dame. A visiter encore : le musée abrité dans les bâtiments et le cloître de l'ancien couvent des Frères mineurs.

Namur, La Citadelle

La dernière étape: Liège 

Incontournable. A Liège, où elle reçoit l'Ourthe, la vallée bifurque vers le nord, puis se double d'un canal où a été aménagé un des plus importants ports fluviaux d'Europe. Mais il faut gagner le cœur historique de la ville pour y respirer le parfum authentique que la Meuse exhale. D'ailleurs, est-ce un hasard si, d'une rive à l'autre, on passe de Liège la médiévale au quartier de l'Outre-Meuse si cher à Simenon ?

Notre conseil : empruntez une navette fluviale pour découvrir Liège autrement, ce seront de courtes mais revigorantes respirations entre deux monuments ou ruelles commerçantes...

Liège, bateau sur la Meuse (c) J.P. Remy
Ville de Liège (c) Céline Lecomte
Liège, vue sur la Meuse (c) Céline Lecomte