Le château de Bouillon, parfait en famille

Le Château de Bouillon

le Château de Bouillon

Le repaire de Godefroy de Bouillon surplombe avec une fausse nonchalance la petite cité aux toits d'ardoises qui borde la paisible Semois. Une silhouette aussi majestueuse que légendaire qui rappelle que Bouillon fut jadis une forteresse imprenable.

 

Il y a cette légende que des générations d'écoliers se sont transmise : un souterrain secret relierait les châteaux de Bouillon et Sedan, comme pour renforcer les liens entre les cités historiques de part et d'autre de la frontière. Hélas, les historiens sont formels, ce souterrain n'a jamais existé. A quelque 20km de son « jeune » cousin des Ardennes françaises, il n'en reste pas moins que le château de Bouillon demeure un « must » du patrimoine. Un noble bastion dont la magie opère toujours.

Vue sur le château depuis le centre ville

Bouillon de culture

Vous aimez les épopées style « fantasy » où se croisent pêle-mêle, n'en déplaise aux historiens les plus scrupuleux, le roi Arthur, les chevaliers de la Table ronde, Richard Cœur de Lion mais aussi Robin des Bois et un certain Godefroy de Bouillon ? Vous devinez qu'il y a plus qu'une parenté entre la forêt de Brocéliande et la riche forêt d'Ardenne ? Alors un...  très digeste bouillon de culture et d'aventure vous attend à Bouillon, la vraie, la petite cité d'apparence si tranquille que traverse la Semois, au sud-ouest de la Wallonie et des Ardennes belges.

 

Une place stratégique

 

Tout se joue en quelques années. Si des premières fortifications sont érigées au sommet de la crête qui domine la boucle formée par la rivière, c'est en 1080 que le donjon du château est construit. Oui mais voilà : Godefroy part en croisade. Il n'en reviendra pas. Sa promesse est pourtant tenue. La forteresse passe aux mains des évêques de Liège puis aux ducs de Bouillon. Sur l'axe reliant Reims, Liège et Aix-la-Chapelle, au cœur de la Lotharingie, la place forte est stratégique. Et imprenable.

Fauconnerie en famille
Rives de la Semois à Bouillon
Boucle de la Semois à Bouillon

Un passé médiéval

Tel joyau ne pouvait déplaire à Vauban qui renforce au XVIIe ce bastion qui surveille l'entrée du royaume de France. Un temps néerlandais, le château perd son donjon puis le royaume de Belgique « déclasse » la forteresse. Qu'à cela ne tienne, son caractère majestueux, lui, a survécu. Il symbolise le passé médiéval d'une petite cité où l'on aime séjourner depuis les années 1930 dans un de ces nombreux hôtels qui jalonnent les hauteurs environnantes, faisant face pour la plupart à l'ancien repaire du noble Godefroy.

 

Château de Bouillon et ses remparts
Roadtrip à Bouillon

Un ticket unique

Prisée des Ardennais de France qui y viennent encore chaque dimanche acheter tabac et chocolat après une pause « bière » le long de la Semois, Bouillon est restée fidèle à son auguste père fondateur. Visiter le château et le musée ducal pour profiter d'un spectacle de fauconnerie et appréhender 1000 ans d'histoire et la vie au Moyen Age est comme un Graal une fois gravies les ruelles qui serpentent sur la rive droite de la rivière. Un vrai pèlerinage historique.

Un panorama sur l'histoire !

Ensuite, avec le même ticket, on redescend, et l'on découvre les trésors de l'Archéoscope (avec spectacle interactif sur le thème des croisades), aménagé au cœur de la ville et que jouxte un vaste parking. Pas rassasié ? Vous pouvez alors randonner sur les berges verdoyantes de la Semois ou viser les trésors alentour, la crête des Cerfs, le moulin de l’Épine ou encore l'abbaye de Cordemoy.

 

Spectaculaire et vivifiant

 

De quoi songer au courage des soldats en armures qui jadis, assiégés, résistaient aux cohortes ennemies en puisant l'eau depuis un souterrain (pas une légende, celui-là) et stockaient des vivres pour tenir des mois, même en hiver. Une saison qui n'est pas si terne, d'ailleurs, pour des vacances à Bouillon : on y voit alors le matin la silhouette du château émerger de la brume dont les nappes recouvrent encore la Semois. Panorama aussi spectaculaire que s'avèrent revigorantes en été les escapades et balades en canoë ou VTT incluant le château et ses environs. Et vous, quand venez-vous goûter ce beau Bouillon, faire le plein d'énergie et vous fondre dans ce cadre féerique ?

Bouillon en famille
Bouillon sous la neige
Restaurant avec vue sur Bouillon

Heures d'ouverture

 

Janvier (Semaine : fermé / Week-end : 10h00-17h00)
Février (Semaine : 13h00-17h00 / Week-end : 10h00-17h00)
Mars (Semaine et week-end : 10h00-17h00)
Avril - Juin (Semaine : 10h00 - 18h00 / Week-end : 10h00-18h30)
Juillet - Août (Semaine et week-end : 10h00-18h30)
Septembre (Semaine : 10h00-18h00 / Week-end : 10h00-18h30)
Octobre (Semaine : 10h00-17h00 / Week-end : 10h00-18h00)
Novembre (Semaine et week-end : 10h00-17h00)
Décembre (Semaine : 13h00-17h00 / Week-end : 10h00-17h00)

 

Prix d'entrée

Pour Bouillon, il faut vous munir du City Pass, qui, une fois acheté, vous permet de visiter le Château-fort, l'archéoscope Godefroid de Bouillon ainsi que le Musée Ducal. Le City Pass n'a pas de durée de validité. Vous visiter ces 3 lieux à votre bonne convenance. Il n'est pas nominatif non plus. Le tarif pour le City Pass est de 11 euros pour les adultes (seniors compris) et de 8.5euros pour les enfants (étudiants compris)

Tarif Groupe: Les groupes peuvent eux décider de ne visiter que le Château de Bouillon. Le prix varie entre 7euros pour les adultes à 4.5euros pour les enfants (-12ans)

Autres informations

 

Esplanade Godefroid de Bouillon 1 , 6830 Bouillon
Tel.: +32 (0) 61 46 42 02
info@bouillon-initiative.be
Site du Luxembourg belge