Ecuries des iles

Un hiver gourmand à Saint-Hubert avec Ardenne Plaisir

En toute saison, le terroir ardennais peut vous offrir tant de raisons de venir ici ! Ce n'est pas Richard Mignolet qui vous dira le contraire

J'ai découvert le terroir ardennais en plein hiver avec Ardenne Plaisir

Il n'y a pas de saison ou de météo de prédilection pour partir goûter l'Ardenne. Richard Mignolet nous l'aura bien démontré durant cette journée de janvier où la neige ne cessait de tomber. De la table d'hôtes de chez Gaussignac à la brasserie Monon, avec du Purnalet pour nous tenir chaud, la région de Saint-Hubert est aussi belle dans l'assiette que dans ses forêts.

5 mins d’évasion

Toc, toc, toc ! En plein petit déjeuner à la table et chambre d’hôtes de chez Gaussignac, Richard Mignolet fait son apparition, tonitruant et plein de chaleur. Le ton est donné pour cette journée rythmée autour de la découverte naturelle autour d’Hatrival et la découverte du terroir local. Richard, il faut vous le présenter. Ambassadeur parfait de l’Ardenne, ce guide nature a développé des journées à thème dans sa région de cœur, Saint-Hubert. Chasse à la sorcière, balade pique-nique, à l’écoute du brame, et plein d’autres façons de découvrir le territoire encore. Richard Mignolet ne fait pas qui guider des balades, mais les anime de bon coeur !

Depuis la salle à manger de Michel et Françoise de chez Gaussignac, la neige tombe à travers la baie vitrée depuis la veille. Les légers centimètres blancs d’hier forment désormais une couche appréciable qui a définitivement repeint le paysage. Richard nous informe du planning de la journée : marche hivernale dans les bois de Saint-Hubert, tour en attelage ardennais, repas à la table d’hôtes et découverte de la brasserie Monon. Je finis de manger le Matoufè* de Michel, qui me donnera de l’énergie pour la journée et nous partons de suite nous habiller chaudement pour affronter la météo qui tourne petit à petit en blizzard !

Le Matoufè (Recette locale d'omelette au lard), idéal pour affronter le froid:

 

Ingrédients:
- 200 gr de lard salé ( de Chez Magerotte ou de l'Assaisonnière de préférence!)
- 1 càs de farine
- 2 tasses de lait
- 1 tasse d'eau
- 8 oeufs

Faites revenir les lards. Mélanger l'eau, la farine et le lait puis ajouter les oeufs et battez le tout. Une fois les lards revenus, incorporez le mélange liquide et cuisez tout en remuant.

C'est la géologie qui a façonné l'histoire de l'Ardenne

Nous sortons peu à peu du village d'Hatrival pour nous avancer dans la campagne avoisinante et ses forêts. Richard en profite pour faire un topo géologique et historique de ce territoire qu'il chérit tant.

 

Le sous sol de l’Ardenne contenant principalement du schiste et du grès, la terre ardennaise est donc pauvre et acide.  L'Ardenne, dans les temps les plus reculés, n’incitait donc pas grand monde à venir l’exploiter. Cette gigantesque forêt peuplée uniquement d’arbres feuillus s’étendait des rives de la Vesdre verviétoise au Nord à celles de la Moselle au plein Sud. A la fin du VIIe siècle, une abbaye bénédictine s'y installe et se mue en 825 en l’abbaye Saint-Hubert d’Ardenne, qui fut sans doute le plus important monastère bénédictin d’Europe. Dans le dernier quart du XVIIIe siècle cette institution toute puissante fut notamment la pionnière industrielle de la sidérurgie ardennaise. Malheureusement une bonne vingtaine d’années plus tard la révolution stoppa net toute existence monacale, cette dernière ayant toutefois provoqué une déforestation substantielle par la production abondante de charbon de bois. Le siècle suivant connut de grands changements comme l’enrichissement du sol qui fit émerger de verts pâturages avec vaches et chevaux, un reboisement en feuillus mais surtout en épicéas, résineux à la croissance rapide ainsi qu’un atout commercial de taille, l’arrivée du chemin de fer. C’est ainsi que va éclore le paysage actuel de l’Ardenne…

Ecuries des iles Ecuries des iles

Une surprise féérique

 

Pendant les quelques kilomètres à travers bois, je m'amuse d'entendre mes pas craquer sous la neige. Le paysage semble soudainement s'être figé. Même les troncs d'arbres se sont enroulés de neige et le chemin a totalement disparu. Nous suivons toujours les indications de Richard et continuons à en apprendre plus sur les légendes locales, les plantes qui nous entourent et la faune. Le paysage s'éclaircit soudain et nous sortons de la forêt de Saint-Hubert. C'est à ce moment que résonnent, au loin, les bruits de sabots...

L'écurie des îles

La scène est magique. Comme un mirage sous cette neige, une calèche se rapproche avec à son bord Lisby, des écuries des îles. Un peu engourdis par le froid, Richard nous sort alors sa potion magique avant de prendre place. Du Purnalet, cet alcool local à base de prunelle. Autant vous dire que cela nous réchauffe bien et que j'y retourne avec plaisir ! Nous prenons tous place dans la calèche et, tirés par trois chevaux, nous rentrons une seconde fois à toute allure dans la forêt. La couche de neige n'effraie en aucun cas les bêtes qui semblent s'amuser de cette sortie hivernale. Rires garantis, entre les rebonds, les plaques de neige qui nous tombent dessus également. Les arbres défilent à côté de nous et la sensation est grisante. Je me sens loin, avec des images du grand nord ou du Canada qui me viennent en tête. Nous arrivons finalement au point de départ, à Hatrival, où Michel et Françoise nous attendent prêt du foyer. C'est maintenant l'heure de l'apéro, à l'Orval bien évidemment, puis du repas préparé par le couple. 

Nous prenons un peu plus le temps de discuter de la passion qui anime Richard. Cette terre de Saint-Hubert, il l'a connaît par coeur. Véritable chef d'orchestre touristique, il sait comment rassembler producteurs, restaurateurs, hébergeurs et autres pour créer un produit touristique adapté à la demande de chacun. Toujours heureux de montrer à qui le veut l'incroyable patrimoine ardennais,  ses paysages mais avant tous les gens, Ardenne Plaisir est né de cette envie. Mettre en avant les personnes qui font de l'Ardenne ce qu'elle est, qui l'embellissent au quotidien, c'est sa priorité avant tout. N'hésitez jamais à vous laisser guider par Richard Mignolet.  

 

En attendant, Michel s'active en cuisine et Françoise nous parle de son menu "énergisant". L'eau nous monte à la bouche !

Un menu au top : Crème brûlée au foie gras, bouillon thaï aux scampis, filet mignon de porc et mousse au chocolat à la fève Tonka

Michel en cuisine Michel de Chez Gaussignac Bouillon thai mousse à la fève Tonka

Une table et chambre d'hôtes exceptionnelle

 

De l'accueil dans cette magnifique demeure, aux chambres confortables en passant par une cuisine raffinée et le sourire des hôtes, le séjour fût grandiose chez Michel et Françoise. J'ai été touché par leur gentillesse et leur vision simple (dans le bon sens du terme) de la vie ! Cette grande attablée a véritablement rassemblé le temps d'un repas une famille d'un jour... Il est temps pour moi de rassembler mes affaires et de suivre Richard dans la dernière activité de la journée, la brasserie Monon.

 

Quelques kilomètres après Hatrival, nous nous arrêtons devant cette brasserie-ferme d'Ambly si typique de l'Ardenne. Pierre, le maître-brasseur, nous y attend pour nous expliquer le brassage de ses bières ainsi que l'histoire du moine derrière l'appellation Monon. Place maintenant à la dégustation qui clos ainsi cette journée. Une belle collection de bières de caractère accompagnée d'une planche de charcuterie et fromages locaux, comment finir mieux? 

VIVRE CETTE EXPÉRIENCE
Ardenne Plaisir
Richard Mignolet

+32 (0)498 57 37 08
info@ardenneplaisir.be
http://www.ardenneplaisir.be/

Chez Gaussignac 
Michel et Françoise

+32 (0)61 41 29 57
Rue de l'Eglise 37 
6870 Saint-Hubert
www.gaussignac.be

Ecurie des îles
Lisby

+32 (0) 496 26 25 56
Rue de Namoisy 40
6870 Saint-Hubert
www.ecuriedesiles.be

Brasserie Monon
Pierre

+32 (0)84 21 46 32
Rue Principale 45
6953 Ambly
www.saintmonon.be