Tim déguste l'un des cidres servis par Blandine Capitaine - Les Bulles Ardennaises

Nous avons goûté le cidre ardennais

Profile picture for user Pauline - Unloved Countries

Pauline - Unloved Countries

Ambassadeur depuis 10 mois 4 semaines

Tente l'aventure

Voyage dans des destinations méconnues

Un ancien cru à cidre réputé

NOUS AVONS GOÛTÉ LE CIDRE ARDENNAIS

                     

1 heure visite + dégustation

 

Moins connu que son homologue breton, le cidre ardennais n’en est pas moins excellent.  La commune de Lalobbe est même un ancien cru à cidres relancé par Martine et Étienne Capitaine depuis 2002 avec la création des Bulles Ardennaises. Depuis cette date, la petite exploitation ne cesse de progresser. Leur fille, Blandine, reprend l’affaire en septembre 2019. C’est avec elle que nous visitons les lieux avant de goûter aux fameuses bulles. 

Dégustation avec Blandine Capitaine la patronne des lieux

Le cidre dans les Ardennes, un terroir ancien

Nous déambulons à travers le verger en compagnie de Blandine, la nouvelle patronne des lieux. Entourés de pommiers encore chargés de fruits, elle nous détaille l’histoire de ce terroir qui ne date pas d’hier à Lalobbe. Il faut remonter au 18e siècle pour en retrouver les premières traces dans les archives. Le cru à cidre de Lalobbe était même réputé au-delà des frontières ardennaises puisque l’on recense à Paris, un estaminet (petit café) portant une enseigne “au cidre de Lalobbe” en 1880!

 

Mais si certaines familles locales continuent de fabriquer leur propre cidre à la maison, la tradition se perd petit à petit au fil des ans. Si bien que lorsque ses parents, Martine et Étienne, originaires de la région, reviennent s’installer dans le coin, il n’existe plus que deux pressoirs dans le village, tandis que le terroir de pommiers à cidre se désagrège aux alentours. En 1995, le couple se lance et rachète un terrain pour planter ses premiers pommiers et poiriers. En 2002, étalés sur 3 hectares, les arbres produisent leurs premiers fruits et l’entreprise “les Bulles Ardennaises” est créée! 

Les Bulles Ardennaises se boivent jusqu’en Russie

Depuis, la petite exploitation s’est bien agrandie. Nous ne visitons qu’une petite partie du verger car les différentes parcelles achetées au fil des ans sont dispersées sur les collines autour du village. Aujourd’hui, Blandine compte environ une quarantaine de variétés de pommes à cidre et poires à poiré sur 5 hectares de verger. La réputation du cidre ardennais n’est donc plus à défendre. Blandine réalise 20% de son chiffre d’affaires à l’étranger, exportant même son cidre jusqu’en Russie! Mais la jeune repreneuse ne s’arrête pas là puisqu’elle a décidé de convertir l’exploitation en bio, conversion qui deviendra officielle pour la totalité du verger en 2021.

Différents cidres nature et aromatisés - Les Bulles Ardennaises - Pauline Unloved Countries

Comment fabrique-t-on le cidre?

Blandine nous explique tout le processus alors que nous nous dirigeons vers la laveuse. Tous les fruits sont lavés deux fois avant d’être triés puis broyés. Deux tris sont effectués pour enlever les pierres et les branches dans un premier temps et un deuxième pour supprimer les pommes pourries. 

Les fruits sélectionnés cheminent ensuite vers un énorme pressoir multifonctions puisqu’il râpe et presse les fruits jusqu’à les transformer en d’énormes gâteaux s’empilant les uns sur les autres séparés par des palettes de bois. Le jus issu de ces gâteaux est clarifié de ses impuretés et fermente dans de grandes cuves à l’intérieur du hangar. La fermentation peut durer jusqu’à trois mois

Les cidres bruts fermentent plus longtemps et sont donc plus chargés en alcool que les cidres doux. Ensuite, ce sont les assemblages entre les différentes de variétés de pommes qui donnent plus d’acidité ou de fruit au cidre.

Visite du verger- Les Bulles Ardennaises- Pauline de Unloved Countries
Cuve de fermentation du cidre les Bulles Ardennaises - Pauline de Unloved Countries

Plutôt cidre brut, doux ou aromatisé ?

Une fois la visite terminée, nous nous dirigeons vers le magasin où Blandine organise les dégustations pour les clients. Une bouteille de cidre intense et de cidre flatteur nous attendent. Elle nous en sert une bonne rasade.

Le cidre brut se marie bien avec du gibier

Le cidre intense est un cidre brut. Je le trouve excellent et plutôt chargé en alcool par rapport aux autres cidres que j’ai pu goûter jusqu’à présent. Et pour cause, il avoisine les 6 degrés! À consommer avec modération, car le van nous attend dehors après la dégustation. Ce cidre se marie parfaitement avec du gibier ou du poisson selon Blandine. Moi qui buvais le cidre qu’avec les galettes bretonnes ou un gâteau, je découvre une boisson beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît et qui peut se boire avec toutes sortes de plats comme nous le faisons avec le vin. Nous testons ensuite le cidre flatteur tout aussi bon qui est beaucoup plus fruité et plus doux. Il convient bien pour des desserts ou pour l’apéritif également. 

 

Mais ces deux grands classiques ne sont plus les seuls à faire la renommée des Bulles Ardennaises. Aujourd’hui, l’exploitation produit cinq cidres nature, huit cidres aromatisés mais aussi du vinaigre de cidre, des gelées, des jus de fruits, etc. Si cet article vous donne envie de goûter au cidre de la famille Capitaine, n’hésitez pas à en commander sur leur site internet. Et puis une fois que vous planifiez vos vacances dans le coin, ne manquez pas d’y passer faire un tour!   

Tim déguste l'un des cidres de Blandine Capitaine - Pauline de Unloved Countries

Vivre cette expérience

 

Les Bulles Ardennaises
9 hameau de la Besace - 08460 Lalobbe
Visite+dégustation : 60 euros
(tarifs de groupe possibles au dessus de 10 personnes)
Réservations et renseignements au +33 (0)3 24 52 80 82.
lesbullesardennaises.com